QUITTER LE SITE

Apreçu

Les capacités du secteur judiciaire doivent être considérablement renforcées pour:

  • Diffuser des connaissances sur les lois relatives à la violence envers les femmes après du public, des professionnels de la justice, des auxiliaires judiciaires et des magistrats à tous les niveaux, et de l’ensemble du personnel judiciaire.
  • Améliorer l’infrastructure des tribunaux avec de nouveaux moyens ou des moyens perfectionnés permettant aux femmes et aux filles victimes de la violence d’accéder à la justice.
  • Établir des bases de données à l’échelle nationale sur la prévalence et l’incidence de la violence à l’égard des femmes et les auteurs de violence.
  • Sensibiliser les magistrats, les procureurs et les administrateurs des tribunaux à tous les aspects de la violence envers les femmes.
  • Institutionnaliser les protocoles.  

Les législations sur la violence envers les femmes ont considérablement évolué depuis une dizaine d’années et les professionnels de la justice et le public en général doivent être informés des nouvelles lois et des meilleures pratiques utilisées dans ce domaine dans leur pays et dans le monde.

Des ressources doivent être consacrées au maintien d’installations et de matériel suffisants pour tous les domaines du secteur de la justice. Les progrès réalisés dans la technologie informatique peuvent accélérer la mise en oeuvre des lois relatives à la violence envers les femmes. Des études portant sur le droit, les politiques et les pratiques nationales et les dernières techniques de gestion de cas peuvent être facilement obtenues en ligne et, à défaut, fournies par un séminaire web pour élargir la base des connaissances et renforcer les compétences de la justice. Des programmes réguliers et continus de formation à l’intention du personnel judiciaire en place et nouveau sont essentiels à l’adoption de mesures législatives de lutte contre la violence envers les femmes.