Abri
Related Tools

Fournir l’information sur des services d’hébergement

Dernière modification: September 14, 2012

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options

Les femmes et les filles qui obtiennent des services d’hébergement ont le droit de recevoir l’information qui leur permet de prendre des décisions en connaissance de cause sur ce qui leur convient le mieux, à elles et, le cas échéant, à leurs enfants.  Cela inclut des décisions concernant le séjour dans l’abri et l’accès aux services liés à leur santé, leur bien-être et avenir. Cela suppose une compréhension des droits des résidents, des instructions générales et en matire de sécurité du centre d’hébergement, et de ce qu’elles peuvent attendre des prestataires des services d’hébergement. La fourniture de cette information est une forme d’autonomisation dans la mesure où elle renforce le droit des femmes à l’auto-détermination et la capacité de décider pour elles-mêmes.

Lorsqu’il fournit des informations relatives aux droits des femmes qui vivent en foyer d’hébergement, le personnel devrait:

  • leur expliquer qu’elles détiennent certains droits, en leur en fournissant  un aperçu (par ex. être traitées avec respect par le personnel et autres résidents, le droit à la confidentialité, à l’auto-détermination, à l’accès à une partie ou à toute l’information les concernant recueillie par le personnel d’hébergement).
  • leur fournir une synthèse écrite de ces droits à la fin de la réunion dans la langue de leur choix.
  • les inviter à porter leurs préoccupations ou plaintes concernant des atteintes à ces droits à l’attention du personnel d’hébergement, et leur expliquer le processsus de réponse des services d’hébergement à ces plaintes. Les femmes ont besoin d’être rassurées qu’elles ne seront pas priées de quitter l’abri pour s’être plaintes.  

Lorsqu’il fournit des informations relatives aux politiques et directives en matière d’hébergement, le personnel devrait:

  • expliquer les mesures de sécurité que les femmes sont censées respecter pendant leur séjour en foyer et leurs objectifs pour qu’elles en comprennent la raison. Les règlements sécuritaires différeront selon    l’environnement et le dispositif de sécurité du foyer. Ainsi, les femmes seront peut-être invitées à garder confidentiel l’emplacement de l’abri, à ne pas divulguer des informations concernant d’autres femmes y résidant, et à informer le personnel de l’abri de toutes les menaces reçues susceptibles de compromettre leur propre sécurité ou celle d’autres femmes, entre autres).   
  • noter toutes restrictions ou limites apportées aux activités des femmes et des filles qui obtiennent un hébergement et une aide (par ex. règles générales, mouvement, comportement et autres paramètres qui sont importants pour assurer un environnement sécuritaire, stable et respectueux).           
  • noter les restrictions ou limites imposées aux femmes qui obtiennent une aide extérieure (par ex. police, ambassades, Ministère de l’immigration).   
  • fournir une copie de ces règles aux femmes dans leur langue préférée, et les amener à donner leur consentement écrit ou verbal pour leur dossier, indiquant qu’elles ont reçu l’information et compris les règles.

Le personnel qui fournit l’information sur les services d’hébergement devrait:

  • informer les femmes des diverses formes d’assistance disponible, des restrictions dans ce domaine et les risques et avantages potentiels des activités en question.
  • préciser le type d’information qui sera recueillie auprès des femmes lors de la fourniture de services et demander leur consentement éclairé pour s’assurer qu’elles comprennent les questions abordées, telles que:
    • le besoin potentiel d’obtenir le nom et la fonction de la personne qui est leur principal soutien.
    • les activités qui se dérouleront pendant leur séjour en foyer et dans le cadre des services fournis, notamment des détails relatifs à l’emploi du temps, à la durée, au lieu, et au personnel participant.
    • les services et installations disponibles, et les responsabilités du foyer vis-à-vis des femmes qui obtiennent son soutien (par ex. confidentialité, anonymat et précautions sécuritaires, droit de la personne de choisir de participer à toute partie du programme, procédures ou activités).
    • les limites à l’aide fournie, à certains services, ou au niveau ou types de soins dispensés.