Abri
Related Tools

Collecte d’informations d’inscription

Dernière modification: September 14, 2012

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options

La collecte d’informations de base relatives aux femmes et aux enfants est nécessaire pour mieux comprendre leurs caractéristiques et expérience personnelles de la violence, et à identifier les mécanismes de soutien qu’ils sollicitent ou dont ils ont besoin.  

L’information de base gagnerait à être obtenue par les services d’hébergement lors de la première entrevue qui se déroule à l’occasion de l’accueil d’une femme dans un centre d’hébergement, et pourrait être collectée en utilisant un formulaire d’admission. Les procédures d’admission devraient être souples pour encourager les femmes à communiquer des renseignements essentiels relatifs à leur situation, étant donné les nombreuses difficultés potentielles auxquelles elles risquent de se heurter (comme l’état de crise ou de stress aïgus qu’elles connaissent ou des obstacles linguistiques), qui sont de nature à les empêcher de mener à bien le processus.

Des informations les concernant risquent de continuer d’émerger au cours du séjour des femmes en foyer d’hébergement à mesure que leur confiance dans le personnel s’accroît. Les femmes ont le droit et peuvent décider de ne pas communiquer tous les renseignements qui leur sont demandés; cette démarche ne devrait pas être poursuivie sous peine de provoquer chez celles-ci de nouveaux traumatismes liés à la divulgation (par ex. des détails précis sur leur exposition à la violence) ou parce qu’ils ne sont pas connus des femmes (par ex. des considérations juridiques, revenus).

L’information ne devrait être recueillie que si elle est nécessaire à des fins d’assistance. Le type d’information collectée variera en fonction des services fournis en foyer d’hébergement (par ex. si des services médicaux y sont dispensés, il faudra disposer d’antécédents médicaux plus détaillés que si les femmes sont dirigées vers des prestataires extérieurs de soins). L’information généralement recueillie peut comprendre, entre autres:

  • la raison de la demande de services.
  • toutes questions liées à la crise immédiate et aux risques connexes de violence future.
  • des antécédents sociaux, affectifs, éducatifs, médicaux, professionnels et familiaux correspondants aux services fournis.
À titre d’exemple, des informations relatives aux enfants pourraient être recueillies (y compris les enfants qui accompagnent leur mère en foyer d’hébergement ou ceux qui n’y ont pas d’accès) pour avoir une meilleure compréhension de la manière d’aider toute la famille. Les détails concernant les enfants pourraient comprendre des données démographiques et des renseignements pertinents, des antécédents en matière de garde et de vie, la situation en matière de protection de l’enfant, des renseignements scolaires et des problèmes de santé et de comportement.

 

Catégories de prise d'échantillons

Information sur l'admission

  • Date d'admission
  • Composition de la famille (c.-ce qu'il ya des personnes à charge qui accompagnent la femme ou qui séjournent ailleurs, mais peut-être besoin d'être réunis?)
  • Est-ce la femme enceinte? Si oui, date d'échéance? Contact médical, le cas échéant?
  • Les sources d'aiguillage - d'où vient la femme entendu parler de l'abri?

Les données démographiques

  • Date de naissance
  • État matrimonial actuel
  • Origine ethnique
  • Le statut d'immigrant (y compris le pays de naissance et la date d'arrivée dans le pays pour les femmes immigrantes ou réfugiées)
  • Le nombre et l'âge des enfants, le cas échéant
  • Identification des soutiens sociaux (noms et numéros de téléphone ou des adresses de contacts clés)

Facteurs de stabilité

  •  Statut professionnel
  • Plus haut niveau de scolarité atteint
  • Source de revenu à l'admission
  • Revenu à l'admission - revenu annuel brut individuel
  • Les questions nécessitant un soutien juridique (à savoir les ordonnances de protection)
  • Modalités de vie immédiatement avant l'admission
  • Type de logement immédiatement avant l'admission
  • Santé et l'état de santé mentale

Histoire de l'exposition à la violence

  • Type et la fréquence d'exposition (peuvent être collectées dans le cadre d'une évaluation des risques)
  • Statut des problèmes de blessures liées à la santé actuelle et
  • Niveau de traumatisme
  • Plan de sécurité en place? Détail du plan

Source: Réseau canadien des maisons d'hébergement pour femmes et les maisons de transition.

Au cours du processus de collecte de l’information (à l’arrivée des femmes et l’occasion de tous les entretiens, interventions et examens, et séances de consultation), le personnel des services d’hébergement devra:

  • réfléchir à la méthode la plus adaptée et la plus sensible pour poser des questions aux femmes afin d’éviter qu’elles se sentent bouleversées ou insultées. Cette approche passe par un examen de l’ordre, de la formulation, et du ton utilisé pour poser des questions.
  • éviter de poser des questions répétitives pour que la femme concernée n’ait pas à fournir la même information plus d’une fois.
  • vérifier si l’information en question apparaît dejà sur d’autres formulaires ou a été fournie à l’occasion de contacts précédents et compléter ou consigner les données pertinentes en utilisant l’information communiquée précédemment.
  • prévoir l’ordre des questions, qui devrait:
    • commencer par les questions les moins sensibles pour obtenir les meilleures réactions.
    • commencer par des questions qui montrent de l’intérêt pour le bien-être de la femme concernée (c’.-à-d. ses besoins en matière de confort, de santé et de sécurité), ce qui peut aider à établir la confiance quant aux intentions du prestataire de services.
    • suivre les premières questions par des questions neutres et discrètes (par ex. nom, lieu de naissance, ancienne profession, etc).
    • poser des questions sensibles plus tard dans le processus, ce qui permet de développer des liens plus forts entre le prestataire de services et la femme concernée et d’obtenir généralement des     réponses plus fiables.
    • finir par des questions qui reconnaissent les points forts et le courage de la personne concernée. 
  • Réfléchir au ton des questions et des échanges, ce qui permet de faire preuve de compassion en faisant savoir aux femmes qu’on reconnaît la souffrance causée par l’expérience qu’elles ont vécue et leur réticence à évoquer des souvenirs pénibles ou à exprimer des émotions fortes. La formulation des questions d’une manière qui exprime l’empathie et l’intérêt augmente les chances de voir les femmes fournir une information plus exacte et plus approfondie. 
  • Rappeler à la femme ou à la fille concernées de prendre leur temps pour répondre, et leur proposer de revenir ultérieurement sur les questions sensibles.

La formation du personnel est importante pour renforcer leur capacité de collecter l’information de manière respectueuse et axée sur la victime. Le personnel doit comprendre en particulier comment obtenir des informations au moment de l’admission de manière informelle, recueillir des informations sensibles (par ex. bien-être de l’enfant, dépendances, antédécents de troubles mentaux), et établir l’équilibre entre les besoins des clients et l’information nécessaire au personnel d’hébergement.

Des exemples de formulaires d’admission peuvent être obtenus auprès des organismes d’hébergement et révisés pour répondre aux besoins des services d’hébergement.