Abri
Related Tools

Outils

Dernière modification: September 14, 2012

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options

Violence conjugale

CAADA Domestic Abuse, Stalking and “Honour”-based Violence (DASH) Risk Identification Checklist (CAADA, en partenariat avec Laura Richards, Consultant Violence Advisor to ACPO, 2009). Cette liste de vérification, mise au point par la Coordinated Action Against DomesticAbuse, à Bristol (Écosse), fournit des instructions pour évaluer les risques graves de violence domestique, de harcèlement et de violence liée à l’honneur, notamment le risque d’homicide conjugal. L’outil est disponible ici en anglais, arabe, bengali, chinois simplifié, espagnol, gallois, polonais, roumain, somalien, turc, ourdou et vietnamien. Pour ressources additionnelles, voir le site web.

The Danger Assessment (Jacquelyn Campbell, 2001). Cet outil, qui exige une adhésion et une formation en matière d’évaluation des risques de létalité en situation de violence conjugale, a été élaboré en consultation et le soutien dans la validité du contenu par des groupes de femmes battues, de personnels de services d’hébergement, de représentants de l’application de la loi et d’autres spécialistes en relations violentes,. La première partie de l’évaluation porte sur la gravité et la fréquence des actes de violence conjugale en invitant aux femmes à marquer sur un calendrier les dates approximatives des incidents, et les classer par ordre de gravité. La partie calendrier vise à sensibiliser la femme et à réduire la tendance à vouloir nier et minimiser la violence. La deuxième partie de l’évaluation prie la femme de compléter l’outil d’évaluation du danger qui comprend une série d’indicateurs désignés par la recherche formelle comme des facteurs d’aggravation du risque de létalité en situation de violence conjugale. Disponible en anglais.

Preventing Domestic Homicide of Women: An Intervention Guide (Drouin C & Droulet, J, 2004). Le manuel fournit aux personnels des services d’hébergement des indications sur le renforcement des compétences en matière d’évaluation et d’intervention pour empêcher les homicides commis par des partenaires intimes. Ce guide offre au personnel une information sur les facteurs relationnels, les tendances de comportement des auteurs de violence, la motivation et des modèles de profil de délinquants de sexe masculin, des instructions détaillées sur les interventions, notamment les principes et les pratiques, et des outils d’évaluation du danger. Ce guide est disponible en anglais.         

Recensement des outils d’évaluation des risques de violence conjugale utilisés au Canada, Ministère de la Justice. Disponible à l’achat en anglais.  

  • Aid to Safety Assessment Planning (ASAP) est un manuel produit grâce au partenariat entre les Victim Services and Crime Prevention Division du Ministère de la sécurité publique de la Colombie britannique   (BC) et The Institute Against Family Violence de la Colombie britannique.  Le manuel vise à diminuer les risques de violence en proposant un programme complet et coordonné de la gestion sécuritaire que le personnel des services aux victimes peut utiliser en coopération avec d’autres organismes judiciaires compétents pour aider les femmes à prendre des décisions en matière d’évaluation de la sécurité. Le manuel a été conçu pour examiner les facteurs de risque du point de vue de la victime et souligne la nécessité d’une coopération entre des organismes compétents et la victime et, s’il y a lieu, d’un partage de l’information sur des facteurs de risque connus. Le manuel et un modèle de fiche de travail incluent des éléments provenant d’outils reconnus comme la Spousal Assault Risk Assessment (SARA) et la Brief Spousal Assault Form for Evaluation of Risk (B-SAFER) pour élaborer des plans de sécurité adaptés. Pour commander un exemplaire du manuel ASAP, prière de consulter le site web du Centre for Counselling and Community Safety, Institut de justice de la Colombie britannique.                                                                                                                                                   
  • Brief Spousal Assault Form for the Evaluation of Risk (B-SAFER). Cet outil a été mis au point conjointement par le Institute Against Family Violence de la Colombie britannique, P. Randall Kropp, Ph. D., Stephen D. Hart, Ph.D. Henrik Belfrage, Ph.D. et le Ministère de la justice du Canada. L’outil B-SAFER a été élaboré en fonction de plusieurs objectifs: faciliter le travail des spécialistes de la justice pénale pour évaluer les risques en cas de violence conjugale, orienter les spécialistes pour obtenir des renseignements pertinents nécessaires à l’évaluation du niveau des risques, aider les victimes à prévoir leur sécurité et, en fin de compte, s’efforcer de prévenir des préjudices et des incidents plus graves à l’avenir.
  • Danger Assessment. Cet outil est utilisé par les Victim Services in New Brunswick. En Nouvelle-Écosse, le personnel des maisons de transition, des Victim Services and Child Welfare Services (sous la tutelle du Département des services communautaires) est formé pour utiliser l’outil d’évaluation du danger, mis au point par Jacquelyn Campbell, Ph.D., R.N., F.A.A.N. des États-Unis. L’utilisation de cet outil fait partie d’un processus collaboratif dans le cadre du protocole de coordination des cas à haut risque de létalité (High Risk for Lethality Case Coordination Protocol Framework). Des renseignements sont échangés avec des organismes compétents si l’un des prestataires de services de base estime qu’un cas présente des risques graves. L’outil d’évaluation du danger comprend deux parties: la première mesure la gravité et la fréquence des actes violents en fournissant à la femme en question un calendrier de l’année précédente. Celle-ci est priée d’y inscrire les dates de violences passées.  Les incidents sont classés du moins au plus grave. Les indicateurs incluent: gifles, poussées, coups de poing, coups de pied, contusions, passages à tabac (c’.-à-d. brulûres, os brisés et fausse couche), menace d’utiliser une arme et, enfin, l’utilisation d’une arme avec des blessures. La deuxième partie de l’outil est un instrument de 20 points qui comprend un système de pondération destiné à faire le compte des réponses par “oui” ou par “non” concernant les facteurs de risques liés à l’homicide par un partenaire intime. Pour plus d’information, veuillez consulter le site web.  

 

La traite

The Causes and Consequences of Re-Trafficking: Evidence from the IOM Human Trafficking Database (Organisation internationale pour les migrations, 2010). Cette publication examine les causes et conséquences profondes (risques) de la traite secondaire, désignant les femmes, les enfants et les jeunes adultes comme étant les plus exposés à ce phénomène. Disponible en anglais.

The IOM Handbook on Direct Assistance for Victims of Trafficking (Organisation internationale pour les migrations, 2007). Le manuel fournit une liste de facteurs de risques particuliers qui peuvent se poser lorsqu’on travaille avec des victimes de la traite. Disponible en anglais.

Trafficking Assessment for Children (Royaume-Uni). Disponible en anglais.

 

Autre

Additional Risk Assessment Tools (VAWNet). Disponible en anglais.

Forced marriage and Crrimes Committed in the Name of “Honour”: Domestic Abuse, Stalking and “Honour”-based Violence Risk Identification Checklists (Royaume-Uni: Co-ordinated Action Against Domestic Abuse, 2009). Disponible en 13 langues avec des orientations supplémentaires disponibles en anglais.

Voir des orientations supplémentaires sur les évaluations des risques dans le module Sécurité.