Abri
Related Tools

Aperçu

Dernière modification: September 14, 2012

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options

L’aménagement sécuritaire est un service essentiel facilité par le personnel des services d’hébergement, qui permet aux femmes de mieux comprendre les facteurs qui touchent à leur propre sécurité (et à celle de leurs enfants) et d’élaborer des programmes visant à atténuer les risques de préjudice et de violence à l’avenir.

Contribuant à la sécurité des femmes à court et plus long terme, l’aménagement sécuritaire peut être utilisé pour aider les femmes à gérer et à réduire le plus possible les préjudices subis lors d’un incident violent ou dans le cadre d’une relation violente, et lorsqu’elles s’apprêtent à quitter une situation violente.

Un plan complet de sécurité consiste à collaborer avec des femmes pour:

  • comprendre les risques individuels (à partir d’une évaluation des risques approfondie) et désigner des stratégies de réduction des risques de nouvelle violence physique.
  • indiquer et documenter une série de stratégies individualisées de préservation de la sécurité vis-à-vis des conjoints violents, et de satisfaction des besoins humains essentiels, comme le revenu, le               logement, les soins médicaux, la nourriture, et la prise en charge et l’éducation des enfants. 

Le personnel des services d’hébergement devra élaborer des plans de sécurité en partenariat avec des femmes à l’aide d’outils interactifs qui sont adaptés et reposent sur les connaissances des femmes de leur situation et environnement particuliers. Cela est particulièrement important pour s’assurer que les plans appartiennent et sont mis en oeuvre par les femmes qui en bénéficient, d’autant plus que la plupart des victimes ont pris des mesures de protection pour leur sécurité et celle de leurs enfants.

Comme pour tous les services d’hébergement, la démarche d’aménagement sécuritaire devrait être autonomisante en renforçant le rôle de la femme en tant qu’experte sur sa manière de vivre et en reconnaissant sa situation et ses besoins particuliers. Grâce à l’utilisation de ces méthodes, les apports du personnel d’hébergement concernant les risques que courent les femmes et l’information relative aux ressources externes peuvent s’avérer utiles pour renforcer le plan et la capacité de la femme à le mettre en oeuvre.

Les plans de sécurité sont susceptibles de fluctuer à mesure que les femmes réfléchissent à leur situation et peuvent évoluer dans le temps. Ils devraient être réexaminés périodiquement avec la femme concernée pour s’assurer qu’ils reflètent ses préoccupations et sa situation sécuritaires du moment.

La plupart des directives en matière d’aménagement sécuritaire ont été élaborés pour des situations de violence familiale, même si des méthodes de planification sécuritaire pour les femmes et les filles victimes d’autres formes de violence (par ex. traite, mariage forcé, crimes d’honneur, etc.) commencent à se faire jour. Comme pour les évaluations des risques, il existe beaucoup d’outils pour effectuer une planification de la sécurité, qui devraient être adaptés en fonction du travail accompli avec des victimes de la violence plutôt que d’être mis en oeuvre sous la forme d’une liste de vérification à remplir (Parkes, 2007; Davies, 2009).