Abri
Related Tools

Processus

Dernière modification: September 14, 2012

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options

Avant tous les débuts de sessions, les conseillers doivent se familiariser avec les antécédents de la femme qui sollicite une aide (par ex. circonstances, besoins, ressources, points forts) et autre information apprise au cours de son séjour en foyer d’hébergement. Il serait également utile de consulter d’autres prestataires de services ou personnels d’établissements d’hébergement qui travaillent avec la femme en question sur les progrès qu’elle a accomplis et toute nouvelle préoccupation qui se manifeste ou aide exceptionnelle nécessaire.

Les séances de conseil devraient bénéficier d’une durée suffisante (par ex. un minimum d’une heure pour la première séance) pour permettre à la femme d’évoquer librement ses problèmes, d’évaluer tout progrès accompli, d’envisager des solutions et prévoir les étapes suivantes.

Le personnel devrait essayer d’établir un rapport avec chaque femme:

  • en l’accueillant amicalement et en acceptant ses salutations
  • en reconnaissant et en répondant aux sentiments qu’elle exprime       
  • en lui communiquant son attention et intérêt par des paroles, le ton de la voix, des expressions faciales et le langage corporel.
  • en essayant d’établir la confiance et de la mettre à l’aise
  • en facilitant le fil de la conversation

Pendant les sessions, le personnel devrait encourager la femme à clarifier le problème en cherchant à comprendre et à explorer:

  • ses préoccupations prioritaires et les sentiments que ces préoccupations suscitent
  • ses efforts précédents pour trouver de l’aide
  • le mécanisme de soutien
  • les objectifs en s’attaquant au problème

Les conseillers doivent également aider la femme à explorer des solutions de rechange, à indiquer et mobiliser les modes d’assistance et de ressources qui lui sont nécessaires pour atteindre ses objectifs. À l’occasion de l’examen de solutions disponibles, ils peuvent faciliter l’évaluation de l’intérêt de la femme pour obtenir les services recommandées.

Les séances de conseils peuvent contribuer au processus de planification des cas, qui facilite l’accès des femmes à des services identifiés et à d’autres ressources nécessaires pour atteindre leurs objectifs. Certaines techniques de conseils pourraient procéder à l’élaboration d’un plan assorti d’activités et de mécanismes de soutien qui seraient fournis par les services d’hébergement (par ex. fixer un rendez-vous avec un conseiller juridique) et la victime (par ex. examiner l’information fournie concernant une consultation juridique, identifer des questions, assister à la consultation et suivre les plans ou activités établis pendant la consultation). Ces plans sont propres à chaque femme et varient en fonction de sa situation (par ex. niveau de détresse et effets connexes), circonstances et objectifs (Organisation internationale pour les migrations, 2007).