Abri
Related Tools

Aptitude organisationnelle

Dernière modification: September 14, 2012

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options

Les abris pour les femmes doivent examiner et traiter les problèmes de sécurité, de confidentialité et de capacité dans la planification des services en ligne à fournir. L’obligation d’évaluer et de préparer l’organisation à la prestation de conseils en ligne passe par une analyse détaillée des ressources organisationnelles et des facteurs de sécurité. Il est important de consulter les organismes d’hébergement pour les femmes qui ont réussi à créer ce type de services pour explorer l’ensemble des enjeux et des besoins dans ce domaine.

Les organisations devraient pouvoir fournir aux femmes une information claire et complète sur les questions de sécurité, de confidentialité et de capacités, leur permettant d’opérer des choix réalistes et éclairés sur l’utilisation des services en ligne.  Un avant-projet de message qui peut être envoyé rapidement aux femmes au début de la séance de conseils peut les aider à prendre des décisions en connaissance de cause, notamment sur le point de savoir si elles souhaitent procéder de la sorte ou poursuivre d’autres options possibles.

À tout le moins, les organisations devraient évaluer et assurer:

  • la compétence technologique (c’-à-d. connaissances, aptitudes) du personnel, des bénévoles, et des victimes concernant les méthodes et outils de conseils, et dispenser une formation en ligne à ceux appelés à fournir ces services. Le temps et la capacité nécessaires aux organisations pour élaborer de nouveaux modes de prestation de services sans nuire aux niveaux de confort ou aux services essentiels devraient également être pris en considération.
  • le temps et les connaissances nécessaires pour intégrer des normes et des éthiques axées sur la survie des victimes aux fins de communication et de services en ligne dans les pratiques et politiques organisationnelles existantes. Par exemple, beaucoup de politiques et de pratiques, comme celles relatives à la responsabilité, peuvent ne pas traiter des questions liées à la fourniture de services en ligne.
  • la demande potentielle pour des services en lignes de la part des filles, qui devrait prévoir la manière dont l’organisation procédera à la sélection et à la mise en oeuvre des protocoles et politiques de collaboration avec des mineures.

 

Étude de cas: centres d’autonomisation des jeunes femmes et portail en line (Suède)

Les Swedish Association of Women’s Shelters and Young Women’s Empowerment Centres (YWEC) (Association suédoise des foyers d’hébergement pour femmes victimes de la violence et les Centres d’autonomisation des jeunes femmes) et la National Organization of Women’s and Young Women’s Shelters (Organisation nationale des foyers d’hébergement pour femmes et jeunes femmes) ont créé des centres bénévoles d’autonomisation des jeunes femmes pour aider des femmes et des jeunes filles âgées de 12 à 20 ans. Le premier centre a été inauguré en 1995, et en 2011, il y en avait 60 semblables dans différentes villes du pays, toutes lancés par des jeunes femmes qui ont collaboré pour aider des adolescentes et des jeunes femmes à devenir autonomes. Le projet utilise la technologie pour fournir des informations, des possibilités de dialogue entre les pairs, et des services d’appui aux jeunes femmes, et encourager le partage des connaissances sur les pratiques prometteuses parmi les prestataires de services.

Le programme a notamment mis au point un site Web national d’autonomisation pour toutes les jeunes femmes (Tjejjouren.se), créé des sites Web conviviaux à l’intention des centres locaux et des outils du Web spécialement conçus pour faciliter une communication sûre des personnels des centres avec des jeunes femmes, et établi un intranet national permettant l’échange d’idées entre les centres. Le site Web Tjejjouren.se constitue une ressource essentielle pour joindre les jeunes femmes qui n’auraient pas autrement accès aux services d’appui. Il contient des renseignements sur des sujets comme l’image de l’idéal physique, la violence, l’amitié et la toxicomanie, des articles sur des événements courants d’intérêt pour les jeunes femmes, des sondages mensuels,un blog permettant aux jeunes femmes de contribuer avec des textes ou des photos, et une fonction “boîte aux lettres” où des internautes peuvent poster des questions de manière anonyme.

Voir l'étude de cas complète sur l'initiative.

Source: Carin Göranson, Kvinnojourer, Stockholm.

Outil:  

Assessing Organizational Readiness to Provide Advocacy & Services Online. (Safety Net: the National Safe & Strategic Technology Project, National Network to End Domestic Violence, 2005).