QUITTER LE SITE

Communication et mise en oeuvre des résultats d’évaluation

  • La communication est un processus continu de suivi et évaluation. Le suivi est généralement entrepris pour fournir des éléments de preuve du type et du volume de travail accompli dans un centre d’hébergement et utilisé pour orienter les décisions relatives au personnel, à la programmation et à l’utilisation d’autres ressources. Il constitue par ailleurs l’essentiel des informations utilisées pour rendre compte aux bailleurs de fonds et à d’autres groupes vis-à-vis desquels l’établissement est responsable. Dans ce cas, le calendrier de la présentation de rapports est souvent fixé en vertu d’un accord de financement ou d’un contrat avec un autre organisme. Des rapports d’étape pourraient être exigés tous les trois mois, un rapport annuel étant présenté à la fin de l’année fiscale des bailleurs de fonds.      
  • La communication sur l’évaluation de programme pourrait suivre un parcours semblable si le financement provientd’une source extérieure.  Dans tous les cas, les rapports d’étape sont généralement présentés oralement au comité directeur lors de ses réunions ou en prévision de celles-ci pour obtenir des réactions sur les succès atteints à ce jour et  procéder à toutes le révisions qui pourraient s’avérer nécessaires au processus et à une partie quelconque to programme. Les rapports officiels écrits sont généralement fournis également à la conclusion de chaque phase du projet: préparation, collecte de données, analyse de données et suivi, s’il y a lieu.  

Les rapports écrits de projet comportent généralement des remerciements (adressés au personnel et clients participant au programme, aux bailleurs de fonds, aux membres du comité directeur), une partie liminaire (historique de la recherche ou du processus et, si possible, une description des difficultés éprouvées et des succès obtenus), le cadre de projet, le plan d’analyse de données, et, aux étapes ultérieures, des résultats de l’analyse de données, le débat sur les effets de l’amélioration des pratiques, et des recommandations.

La diffusion des résultats de suivi et évaluation est un aspect essentiel de la réalisation du projet. Un plan de diffusion est généralement préparé en collaboration avec le comité consultatif ou directeur. Un plan de diffusion partielle peut également avoir été élaboré dans le cadre d’une demande de financement et faire l’objet d’un examen pour orienter le processus. Les objectifs de la diffusion visent notamment à:

  • informer les femmes sur le travail accompli et leur faire savoir que leur expérience en foyer d’hébergement permet d’acquérir des connaissances susceptibles d’aider d’autres femmes et enfants victimes de violence.
  • orienter les changements apportés aux pratiques de l’établissement pour assurer l’amélioration continue de la qualité.
  • faire en sorte que les membres du personnel aient l’occasion de tirer des leçons du projet et de voir leur investissement porter ses fruits.
  • améliorer les connaissances sur les pratiques efficaces.
  • rendre des comptes aux bailleurs de fonds, à la communauté et au grand public des fonds et du soutien reçus.

Étude de cas: des cadres pratiques pour le changement (Canada)

Le Conseil des maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence de l’ Alberta (Alberta Council of Women’s Shelters) (ACWS), au Canada, a collaboré avec huit organisations membres à la mise au point d’une initiative d’apprentissage visant à renforcer les pratiques des foyers d’hébergement en matière de sécurité, de santé, de compétences culturelles et de questions juridiques. S’appuyant sur les expériences partagées par des employés des foyers d’hébergement de monde entier à l’occasion de la Première Conférence mondiale des maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence qui s’est tenue en 2008, les Cadres pratiques pour le changement ont désigné et mis en oeuvre des pratiques d’hébergement prometteuses, qui ont inclus la formation du personnel des foyers d’hébergement et une évaluation collective du processus.

Mis en place entre septembre 2008 et août 2010, le projet a eu un impact positif sur les connaissances et les compétences du personnel des foyers d’hébergement relatives à la collecte de données et à leur pertinence pour la qualité des services, et a permis d’améliorer la sécurité et le bien-être des résidentes des foyers d’hébergement de l’Alberta. S’appuyant sur un cadre de mesure des résultats, les résultats du projet ont porté en particulier sur la satisfaction des femmes à l’égard de leurs relations avec le personnel, leur sécurité et leurs connaissances des différentes ressources communautaires correspondant aux domaines des pratiques prometteuses identifiées (ex. sécurité, justice, santé et culture). L’initiative a suscité des recommandations d’actions futures, a permis aux représentants des foyers d’hébergement participants d’intégrer de nouvelles pratiques dans leurs activités et de plaider pour l’utilisation de ces pratiques à plus grande échelle auprès des membres du Conseil de l’Alberta.

Voir l'étude de cas complète.

Sources: Jan Reimer. Alberta Council of Women’s Shelters. 2011; Alberta Council of Women’s Shelters. 2011. Practical Framework for Change Evaluation Report. ACWS. Alberta.