Conflit/Post-conflit
Vue d'ensemble
Recueil des données
PrésentationPrincipes généraux de programmation et réflexions
Notre partenaires
Related Tools

Points à prendre en considération aux premiers stades

Dernière modification: July 03, 2013

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • Aux premiers stades des situations d’urgence, il convient d’élaborer des POP le plus rapidement possible pour mettre en place promptement les services fondamentaux pour les survivantes et mener les activités essentielles de prévention/protection.  Il peut toutefois ne pas être possible d’élaborer le document complet de POP conformément au modèle de l’IASC suffisamment vite pour répondre aux besoins immédiats lors de la phase aigüe de la situation d’urgence.
  • Certaines sections du modèle de POP de l’IASC exigent des négociations et des débats qui risquent de ne pas être possibles ou appropriés aux premiers stades des situations d’urgence. En outre, tous les acteurs requis pour lancer une réponse véritablement multisectorielle peuvent ne pas être encore présents. Il convient dans ce cas d’établir des POP préliminaires.
  • Les POP préliminaires devraient couvrir les sections les plus pertinentes et les plus urgentes du modèle de POP. Elles devraient être élaborées, au minimum, par les acteurs des secteurs de la santé, des services psychosociaux, de la sécurité et du secteur juridique/judiciaire qui seront appelés à les appliquer. Les femmes et les filles de la communauté doivent être consultées au cours de ce processus, et notamment les femmes et les filles qui sont souvent marginalisées (femmes et filles handicapées, lesbiennes/bisexuelles/transgenres et membres de minorités ethniques et religieuses. Il convient également, dans toute la mesure du possible de faire participer d’autres membres de la communauté. Les POP peuvent être complétées et révisées peu à peu, à mesure que de nouveaux acteurs interviennent et que davantage de services deviennent disponibles.
  • L’élaboration des POP peut être un processus très public. Dans les situations où les questions de VFFF ne sont pas politisées et où les programmes de lutte contre les VFFF bénéficient d’appuis, ce processus peut contribuer à donner de la visibilité au problème.  En revanche, lorsque ces questions sont politisées et que le débat public et l’expansion des services relatifs aux VFFF peuvent présenter des risques de sécurité, les coordonnateurs/trices et les partenaires de la lutte contre les violences sexistes devront faire preuve d’une extrême prudence.
  • Dans de telles conditions, il pourra être d’une efficacité maximale, aux tout premiers stades de la situation d’urgence, d’élaborer un protocole d’orientation pour les survivantes et de la communiquer aux seules personnes et entités qui comprennent bien les principes directeurs à appliquer dans le travail avec les survivantes de VFFF. Lorsque la situation s’améliore, si elle s’améliore, ou lorsque des partenaires plus nombreux sont identifiés dans le contexte d’un réseau de prestataires de services dans de bonnes conditions de sécurité, on pourra élaborer des POP plus complètes.

 

Exemple: Le Libéria possède une POP nationale qui a été établie pour guider l’élaboration des POP au niveau des comtés. Le processus d’établissement de cette POP a été consultatif, faisant intervenir différents ministères chargés de diriger les débats sectoriels (le ministère de justice et de la police ayant dirigé les travaux du secteur des affaires juridiques et de la protection, le ministère de la santé et du bien-être social ayant dirigé les débats pour le secteur de la santé, et le ministère du genre et du développement ayant dirigé les travaux du secteur de la coordination). Le même processus de collaboration a été adopté pour l’élaboration et la mise en application des POP au niveau des comtés. 

Source: Extrait de Ward, 2010, p. 68.

Exemples de POP:

Standard Operating Procedures for Prevention of and Response to SGBV  (Kakuma Refugee Camp, Kenya) [Procédures opérationnelles permanentes pour la prévention des VSS et la réponse aux VSS (Camp de réfugiés de Kakuma, Kenya)]. Disponible en anglais.

Standard Operating Procedures for Prevention of and Response to SGBV (Nairobi, Kenya) [Procédures opérationnelles permanentes pour la prévention des VSS et la réponse aux VSS (Nairobi, Kenya)].  Disponible en anglais.

Standard Operating Procedures for Response to Gender-based Violence and Child Protection in Somalia [Procédures opérationnelles permanentes pour la réponse aux violences sexistes et la protection des enfants en Somalie] (Modèle à adapter à la région).  Disponible en anglais.

National Guidelines for Standard Operating Procedures (SOPs) for Prevention of and Response to Gender-based Violence [Directives nationales relatives aux procédures opérationnelles permanentes pour la prévention des VSS et la réponse aux VSS] (Pakistan). Disponible en anglais.

 

Outils complémentaires  

Le Guide des procédures opérationnelles permanentes sur la VBG (Guide des POP) a été publié par le Sous-groupe de travail de l’IASC sur la sexospécificité dans l’action humanitaire en 2008. Il contient des conseils détaillés sur l’élaboration de systèmes d’aiguillage et autres procédures de prévention de la VBG et de réponse à la VBG dans les situations de crise et d’urgence humanitaire. Il souligne l’importance d’un processus collaborateur et participatif pour l’élaboration des procédures et des accords inclus dans le document de POP.  Disponible en français et en anglais

Le Dossier de l’atelier sur les POP concernant la VBG a été élaboré par le Groupe de travail mondial du domaine de responsabilité de la violence basée sur le genre (GBV AOR) du Groupe mondial de la protection. Ces matériels sont le résultat d’un processus de collaboration dirigé conjointement par la Section du développement communautaire, de la parité et de l’enfant du HCR et par la Branche de réponse humanitaire de l’UNFPA.  Ces deux ressources, le Guide des POP et le Dossier de l’atelier sont disponibles en anglais. 

Pour des conseils sur la mise en place des POP, rédigés à l’intention des facilitateurs au Soudan du Sud, voir ARC. 2011. Facilitators Guidance on State Roll-out of GBV SOPs in Southern Sudan.