Conflit/Post-conflit
Vue d'ensemble
Recueil des données
PrésentationPrincipes généraux de programmation et réflexions
Notre partenaires
Related Tools

Eau, assainissement et hygiène

Dernière modification: July 03, 2013

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • L’eau potable, des installations sanitaires adéquates et de bonnes pratiques d’hygiène sont essentielles à la survie à tous les stades d’une urgence humanitaire. Les femmes et les filles souffrent souvent de manière disproportionnée des problématiques relatives à l’eau et à l’assainissement. Elles constituent généralement la majorité des populations déplacées, et il leur appartient souvent d’aller chercher l’eau de boisson ainsi que l’eau destinée à la cuisine et au nettoyage. Dans certaines cultures, les rares denrées alimentaires et la quantité réduite d’eau potable sont consommées par les hommes en premier, privant les femmes de ce dont elles ont besoin pour subvenir à leurs besoins quotidiens (CPI, 2005).
  • Des programmes portant sur l’eau et l’assainissement mal conçus peuvent contribuer aux risques de violences pour les femmes et les filles. Par exemple, des installations sanitaires collectives et/ou des ressources hydriques situées à grande distance des habitations peuvent accroître la vulnérabilité des femmes et des filles aux agressions sexuelles. En outre, aux points d’eau, la tension entre les communautés d’accueil et les communautés de réfugiés ou de personnes déplacées engendrée par la rareté des ressources hydriques peut engendrer de la violence à l’égard des réfugiés ou des personnes déplacées (CPI, 2006). Lorsque les ressources sont distribuées ou gérées par une autorité, il existe encore de possibilités d’abus. Par exemple, des relations sexuelles peuvent être réclamées en échange de biens.

Éléments essentiels dans le domaine de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène

  • Les Directives VBG du CPI (pp. 51-53) et les fiches-conseils du Domaine de responsabilité VBG sur l’eau, l’assainissement et l’hygiène fournissent directives et recommandations pour prévenir la violence envers les femmes et les filles dans le cadre des programmes du secteur WASH (eau, assainissement et hygiène). De plus, le Guide du Comité permanent interorganisations (pp. 123-124) fournit une liste de contrôle pour garantir une planification axée sur l’égalité des sexes dans l’approvisionnement en eau, l’assainissement et l’hygiène, qui peut contribuer à diminuer l’exposition des femmes et des filles à la violence.
  • Afin de minimiser les risques, il importe de chercher la participation active des femmes aux programmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement. La conception des mécanismes d’approvisionnement en eau et des installations sanitaires doit être basée sur des analyses désagrégées par sexe des besoins de la communauté et sur des évaluations des problèmes de sécurité potentiels. À côté de l’amélioration de la conception, d’autres interventions pourraient également être adéquates, comme l’organisation d’escortes, l’accompagnement des femmes ou l’organisation de trajets groupés.