Conflit/Post-conflit
Vue d'ensemble
Recueil des données
PrésentationPrincipes généraux de programmation et réflexions
Notre partenaires
Related Tools

Pourquoi il est important de lutter contre le problème des armes légères

Dernière modification: July 03, 2013

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • Les « armes de petit calibre » sont des armes généralement destinées à un usage individuel. Elles comprennent, entre autres, les revolvers et les pistolets automatiques, les fusils et les carabines, les pistolets mitrailleurs, les fusils d’assaut et les mitrailleuses légères.
  • Les « armes légères » sont des armes généralement destinées à être utilisées par deux ou trois personnes formant une équipe, bien que certaines d’entre elles puissent être manipulées et utilisées par une seule personne. Elles comprennent, entre autres, les mitrailleuses polyvalentes ou universelles, les mitrailleuses de calibre moyen, les grenades à fusil, les lance-grenades portatifs ou montés, les canons antiaériens portatifs, les canons antichars portatifs, les fusils sans recul, les systèmes portatifs de lancement de missiles ou de fusées antichars, les systèmes portatifs de lancement de missiles antiaériens, et les mortiers d’un calibre inférieur à 100 millimètres.
  • La violence envers les femmes au sein de la famille et de la communauté et celle qui résulte de la répression d’État ou d’un conflit armé s’inscrivent dans un continuum : la violence qui frappe les femmes dans les sociétés militarisées et durant les conflits armés n’est bien souvent que la manifestation exacerbée de la discrimination et de la violence auxquelles les femmes sont confrontées en temps de paix. Indépendamment du contexte ou de la cause directe de la violence, la présence d’armes de petit calibre produit invariablement le même effet : les femmes sont exposées à un danger d’autant plus grand qu’il y a d’armes de petit calibre en circulation.
  • Les armes à feu ne sont pas forcément la cause principale de la violence, mais elles la démultiplient fortement. Lorsque les armes à feu remplacent les poings ou les couteaux, l’issue est bien plus souvent fatale. Les armes à feu sont spécialement conçues pour causer des blessures ou pour provoquer la mort. Elles peuvent tirer de loin des projectiles à haute vitesse, parfois à une cadence de plusieurs coups par seconde. La présence d’une arme à feu réduit également la probabilité qu’un témoin intervienne pour aider la victime ou pour calmer l’agresseur. Les armes à feu sont bon marché, portables, dissimulables et faciles à utiliser. La présence d’une arme à feu dans une maison constitue un risque majeur de féminicide. Mais les conséquences psychologiques et autres sont loin d’être négligeables, car ces armes sont également utilisées pour menacer, intimider, soumettre et violer. Dans bien des situations, plus de femmes sont tuées par leur partenaire intime que par des inconnus.
  • La présence d’armes à feu constitue une menace pour la sécurité des femmes, tant lors d’un conflit qu’en temps de paix. Elle favorise le trafic, la prostitution forcée et la violence sexuelle. Les armes sont souvent utilisées pour tuer, menacer ou intimider des femmes au sein même de leur foyer. Dans de nombreux pays, la majeure partie des homicides familiaux sont commis à l’aide d’armes à feu détenues légalement. Et pourtant, les lois sur la possession d’armes à feu de la plupart des pays ne mentionnent pas la violence domestique, ce qui signifie que les auteurs de violences domestiques peuvent détenir ces armes légalement.
  • En 2013, on estimait le nombre d’armes de petit calibre en circulation dans le monde à 875 millions. Une étude antérieure réalisée en 2003 par le Small Arms Survey a montré qu’environ 25 pour cent d’entre elles seulement appartiennent à la police, aux forces armées ou à d’autres entités gouvernementales. L’arsenal restant (soit quelque 75 pour cent des armes à feu mondiales) est détenu par des particuliers, ce qui rend le problème des armes de petit calibre très délicat à résoudre. La violence armée est fortement liée à l’identité masculine, et la possession d’armes est associée à la masculinité et à la virilité. La menace des armes dissuade les femmes de quitter un partenaire violent. Le fait que la plupart des armes soient détenues par des civils augmente les risques pour les femmes.
  • On trouve des auteurs de violence armée dans la police et au sein des forces armées et des milices indépendantes, mais aussi parmi les collègues de travail, les membres de la famille et les partenaires. Les armes à feu sont très mobiles et servent souvent plusieurs fois, en des lieux différents. En outre, elles peuvent aisément passer d’un usage légal à un usage illégal. Par exemple, les armes achetées pour une utilisation légale, comme la chasse, peuvent également servir à tuer ou à menacer une femme à la maison. Alors que la plupart des homicides familiaux sont commis à l’aide d’armes à feu détenues légalement, la répression porte essentiellement sur les armes de petit calibre illégales.