Conflit/Post-conflit
Vue d'ensemble
Recueil des données
PrésentationPrincipes généraux de programmation et réflexions
Notre partenaires
Related Tools

Plaidoyer

Dernière modification: December 24, 2013

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • Nous avons tiré un enseignement important de l’élaboration de programmes de subsistance dans des situations de conflit : le plaidoyer est une composante essentielle de tout effort visant à améliorer la participation des femmes aux activités génératrices de revenus. Le plaidoyer peut porter sur la problématique générale des droits fondamentaux, tels que les droits des femmes à l’emploi, à la propriété foncière, à l’héritage, à la protection dans le mariage, à l’accès aux ressources, et à l’accès à l’éducation et à la formation (Ray & Heller, 2009). Le plaidoyer peut aussi porter plus précisément sur de meilleures conditions de travail pour les femmes, par exemple grâce à la garde d’enfants. En présence de réfugiés, il peut s’avérer important de s’assurer que les gouvernements hôtes reconnaissent le statut juridique des réfugiées et qu’ils leur accordent légalement le droit au travail, y compris en dehors des camps et dans les zones urbaines (Chynoweth & Patrick, 2007 ; Ray & Heller, 2009).
Étude de cas : Le HCR finance l’Organisation évangélique copte pour les services sociaux (CEOSS) en Égypte afin que cette organisation gère un programme de développement économique destiné aux réfugiés. Ce programme consiste en une formation professionnelle accompagnée d’une aide à la recherche d’emploi. De 2007 à 2008, le programme a formé 300 réfugiés (dont 43 pour cent de femmes) et permis à 94 participants de trouver un emploi à la fin de leur formation. Des consultants spécialisés ont réalisé des études de marché pour identifier les domaines dans lesquels il existait une demande de main-d’œuvre. Le travail dans les domaines sélectionnés, notamment les soins médicaux et infirmiers, la broderie, les entreprises basées sur Internet ou la maintenance informatique, soit ne nécessitait pas de permis de travail soit pouvait être réalisé à domicile. Dans le cas des réfugiées, le travail à domicile réduit les risques de violence basée sur le genre et les besoins en matière de garde d’enfants. L’Organisation évangélique copte pour les services sociaux a tissé des liens avec des employeurs égyptiens afin de créer une « banque d’emplois » destinée à orienter les participants au programme lorsqu’ils obtiennent leur diplôme. En outre, elle a formé ses élèves en vue des entretiens d’embauche avant de les envoyer passer un entretien dans une des entreprises sélectionnées. Avant de trouver du travail, beaucoup d’élèves ont effectué une période d’apprentissage au cours de laquelle ils ont bénéficié d’une nouvelle formation plus spécialisée. Dans l’ensemble, le programme de la CEOSS constitue un excellent exemple de programme innovateur de développement des moyens de subsistance pour les réfugiés qui se base sur les besoins du marché, qui comprend une communication créative avec les employeurs et qui comporte des composantes formation et placement sur le marché de l’emploi. Néanmoins, ce programme a rencontré des difficultés. Parmi les difficultés rencontrées, on trouve le fait que de nombreux réfugiés préféraient travailler dans une industrie essentielle dans leur pays d’origine ou en manque de main-d’œuvre dans le pays où ils voulaient se réinstaller. Les praticiens ont signalé que certains participants réfugiés étaient moins intéressés par la dynamique du marché du travail en Égypte. Ils ont aussi rapporté que les réfugiés qui ne parlaient pas l’arabe étaient bien plus difficiles à placer. Une autre difficulté rencontrée tient au fait que certains réfugiés craignaient apparemment que leur participation à ce programme ne les empêche de bénéficier d’une autre forme d’aide, telle qu’une aide financière minime.

Pour obtenir une liste des manuels de formation, des coffrets pédagogiques et des films utilisés par l’Organisation évangélique copte pour les services sociaux dans le cadre du développement économique, consulter son site Internet. Toutes ces ressources sont mises gratuitement à la disposition des organisations communautaires et des autres praticiens, à qui il suffit de contacter directement CEOSS.

Source : Extrait de Heller & Timoney, 2009, p. 6.

 

Outils supplémentaires:

Pour une liste de contrôle de l’intégration des efforts de prévention et de protection dans les programmes de développement des moyens de subsistance, se référer à la Commission des femmes pour les réfugiés : Integrating Protection/ GBV Mitigation into Livelihoods Programmes.

Women Savings and Credit Association : Manual for Community Volunteers to Facilitate Group Meetings about Domestic Violence. Ce manuel a été rédigé par WOSCA, un programme de lutte contre la violence domestique en Tanzanie, et comprend des outils pour animer des discussions de groupe sur la violence domestique, le genre, la culture et la prévention.   

Commission des femmes pour les réfugiés. 2009a. Développer les moyens d’existence : Manuel de terrain pour les praticiens dans les contextes humanitaires. New York, Commission des femmes pour les réfugiés. Ce document offre une vue d’ensemble de la conception de programmes de développement des moyens de subsistance et fournit des outils d’évaluation, de conception et de suivi.

La Commission des femmes pour les réfugiés a élaboré un outil d’apprentissage en ligne en vue d’aider les praticiens, les décideurs politiques et les donateurs sur le terrain et au siège à mieux comprendre comment réduire les risques de violence basée sur le genre grâce à des interventions sûres et efficaces axées sur les moyens de subsistance. Lorsqu’ils auront suivi entièrement ce cours, les participants comprendront les liens entre la violence basée sur le genre et les moyens de subsistance, ils auront appris des approches susceptibles de réduire les risques de violence basée sur le genre, et ils comprendront comment concevoir un programme sûr et efficace pour le développement des moyens de subsistance de personnes déplacées.

Des informations complémentaires concernant les programmes de la Commission des femmes pour les réfugiés axés sur les moyens de subsistance et la Commission des femmes pour les réfugiés. 2009b. Working Women at Risk: the Links Between Making a Living and Sexual Violence for Refugees in Ethiopia. New York, Commission des femmes pour les réfugiés.

Pour une étude préliminaire des meilleures pratiques, consulter les pages 16 à 21 de l’Institut danois des droits de l’homme et World Outgames. 2009. Copenhagen Catalogue of Good Practices.

Consulter également : Les Principes de Jogjakarta sur l’application de la législation internationale des droits humains en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre. 2006. Disponibles en 6 langues.

Chynoweth, S. & Patrick, M. 2007. Sexual Violence During Firewood Collection: Income-Generation as Protection in Displaced Settings. In Terry, G. & Hoare, J. (sous la dir.) « Gender-Based Violence ». Oxfam GB : Oxford, UK : pp. 43-55.

Pour un exemple de composante « épargne sûre » des programmes de microfinancement, consulter l’étude the Intervention with Microfinance for AIDS and Gender Equity (IMAGE).

Pour une présentation de l’impact de l’organisation de groupes de discussion concernant le genre et la violence parallèlement à un programme d’épargne et de crédit, consulter : Annan, J., Watchter, K., & Iyengar, R. 2009. Impact Evaluation: Prevention of Sexual and Physical Violence against Women in Burundi. Présentation, Forum de l’Initiative de recherche sur les violences sexuelles.

Pour des recommandations et les étapes de l’évaluation, de la conception, du suivi et de l’évaluation des programmes économiques destinés aux enfants en temps de crise, consulter :

Chaffin, J. and Rhoads, N. À venir (projet). « Children and Economic Strengthening Programmes: How to Maximize Benefits and Minimize Harm. » Child Protection in Crisis.

Groupe de travail Moyens de subsistance et renforcement économique de Child Protection in Crisis, 2012. Children and Economic Strengthening Programmes: How to Maximize Benefits and Minimize Harm. Réseau Child Protection in Crisis (CPC) (projet).

Katz, B., Chaffin, J., Alon, I., & Ager, A. 2012. Livelihoods, Economic Strengthening, Child Protection and Well-Being in Western Uganda: Rapport final. Child Protection in Crisis. Cette étude menée dans l’ouest de l’Ouganda a tenté de déterminer liens qui existaient entre les revenus/avoirs d’un ménage et la protection et le bien-être des enfants. Nous avons aussi cherché à savoir si, et comment, les interventions économiques en faveur des personnes qui s’occupent des enfants pouvaient améliorer les conditions de vie de ces enfants sans leur causer de tort par inadvertance. Grâce aux réponses à ces questions, les gouvernements, les ONG et les donateurs doivent être à même de prendre de meilleures décisions en matière de financement et de programmation.

Child Protection in Crisis. 2012a. Child Safeguarding in Cash Transfer Programming. Prodigue au personnel qui a recours à des programmes de transfert en espèces des conseils relatifs aux questions de protection de l’enfance à prendre en compte au cours de la préparation, de la planification, de la mise en œuvre et du suivi des programmes. 

Child Protection in Crisis. 2012b. What Cash Transfer Programming can do to Protect Children from Violence, Abuse, and Exploitation: Review and Recommendations. Les auteurs étudient les liens entre les transferts en espèces et leurs conséquences positives et négatives pour les enfants, et en particulier le rôle joué par les transferts en espèces dans la protection des enfants contre tout dommage et toute forme d’exploitation, de maltraitance et de violence.