QUITTER LE SITE

L’élaboration des programmes devra toujours considérer la parité entre les sexes comme la priorité absolue du processus de conception et d’aménagement urbain

La conception et l’aménagement urbains sont des activités complexes qui doivent tenir compte de nombreux facteurs tels que les impacts sur l’environnement, sur la circulation, sur la situation sociale, sur l’accessibilité et sur l’esthétique. Les questions liées à l’égalité des sexes ne représentent qu’un volet de la multitude de questions que les urbanistes et les promoteurs doivent résoudre. Confrontés à d’innombrables autres problèmes, ceux ont parfois tendance à perdre de vue l’aspect sexospécifique de la question. Il appartient aux associations  locales et aux organisations de femmes, aux autorités locales, aux ministères de l’urbanisme et aux citoyennes elles-mêmes de veiller pour que la question de la parité des sexes demeure prioritaire dans l’élaboration de tous les projets de conception et d’aménagement urbains. Il ne faut pas que l’attention accordée à une question d’ordre social prime sur les préoccupations liées à l’égalité des sexes. Par exemple, les actions de régénération verte et urbaine lancées dans le cadre de l’aménagement de l’environnement urbain devront toutes intégrer systématiquement les sexospécificités (Davies, 2002).