QUITTER LE SITE

Définissez la structure du partenariat et choisissez un chef de file

Dans les communautés où les partenariats sont nouveaux et où il n’y a pas de précédent de collaboration entre partenaires de programmes de villes sûres pour les femmes, il peut être utile de créer une structure hiérarchisée de partenariat, avec un responsable ou une entité chef de file. Les responsables désignés devront avoir une bonne connaissance des questions  concernant les villes sûres et les femmes et de bons rapports avec les décideurs et les parties intéressées. Ils devront également être au fait des programmes locaux en matière de planification, de politique, de prévention de la criminalité et en faveur des communautés. Le responsable de projet peut s’accompagner d’un ou de plusieurs champions, qui sont des personnes participant au programme et attachées à la réalisation de ses objectifs. Ceux-ci peuvent faire fonction d’intermédiaire entre le responsable et le reste de la communauté ou les participants au programme et sont capables de prendre le relais au cas où le responsable n’assume plus ses fonctions (Whitzman, 2008b, 150-151). D’autres rôles et responsabilités devront être définis à cette occasion. Par exemple, il importera de désigner le responsable de la coordination des réunions, des activités de promotion, des questions financières, de la collecte de fonds, de la conception, du suivi et de l’évaluation du programme, de la gestion quotidienne et d’autres tâches connexes. Voici quelques questions à se poser :

  • Qui sera l’interlocuteur des donateurs et/ou des autorités locales ?
  • Il y aura-t-il un comité de gestion ? Dans l’affirmative, qui y siègera et quelles seront les responsabilités des membres ? Dans la négative, comment le programme sera-t-il administré ?
  • Qui sera responsable des questions financières ?
  • Comment le personnel et/ou les volontaires seront-ils choisis et supervisés ?

Qui sera responsable du suivi et de l’évaluation du programme ? Et comment ? (VFI, 2007, 14).

Étude de cas : Carta de Acuerdo [Mémorandum d’accord]

(Rosario, Argentine, 2006)

Dans la ville de Rosario, en Argentine, des mémorandums d’accord ont été conclus entre les partenaires participant aux activités entreprises dans le cadre du Programme régional d’UNIFEM «Villes sans violence à l’égard des femmes, villes plus sûres pour tous », administré par le Réseau Femmes et Habitat de l’Amérique latine et des Caraïbes. Ces documents ont officialisé les engagements pris par différents partenaires d’entreprendre un certain nombre d’actions. Les parties signataires de ces mémorandums d’accord comptent des représentants d’instances gouvernementales locales, des organisations féministes ayant participé à la révision du « Protocole d’action de la Garde urbaine municipale pour la prévention et l’intervention en cas de violence et de maltraitance à l’égard des femmes en ville »  (Indeso Mujer, Instituto de Género, Derecho y Desarrollo) et le Réseau d’information des femmes d’Argentine (RIMA). Exemple extrait de Red Mujer y Habitat LAC HIC en espagnol.

 

Ressources :

“Sample Memorandum of Agreement” in Building Partnerships to End Violence against Women: A Practical Guide for Rural and Isolated Communities (Community Coordination for Women’s Safety Project, 2005). British Columbia Association of Specialized Victim Assistance and Counselling Programs: pages 110-111. Cette ressource fournit aux partenaires des programmes un modèle de préparation de mémorandum d’accord. Un mémorandum d’accord est un document qui précise par écrit les rôles et les responsabilités de chaque partenaire. Chacun signe le document en s’engageant  à faire le nécessaire pour remplir sa part du contrat. Le modèle aborde le rôle de l’entité chef de file, la responsabilité du rapporteur par rapport au donateur, la constitution de comité directeur du projet, la responsabilité d’établir des rapports financiers et de facturer et ainsi de suite. Il fournit également un tableau de prévision budgétaire à remplir pour la première année d’un projet. Disponible en anglais.

 

“Accountability Chart” in Building Partnerships to End Violence against Women: A Practical Guide for Rural and Isolated Communities (Community Coordination for Women’s Safety Project, 2005). British Columbia Association of Specialized Victim Assistance and Counselling Programs, pages 105-106. Cet outil fournit aux partenaires des programmes une charte structurée pour la conclusion d’un accord suivant les cinq principes de responsabilisation efficace: rôles et responsabilités clairement définis, attentes explicites et réalistes, attentes proportionnées aux ressources, établissement de rapports dignes de confiance et ajustements raisonnables. Disponible en anglais.