Villes sûres
Considerations générales
Related Tools

Aménagez un espace accessible où les femmes et les filles de toutes conditions se sentent à l’aise pour s’affirmer

Dernière modification: December 02, 2010

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options

Il est très important que les membres féminins de la communauté représentant différents groupes d’âge, groupes ethniques, niveaux de revenu, compétences, préférences sexuelles et autres points de vue participent à la mobilisation de l’opinion en faveur de l’aménagement de villes sûres pour les femmes. Cela leur permettra de travailler avec d’autres femmes et filles de la communauté ayant connu des expériences similaires et provenant d’horizons semblables. Un groupe de femmes et de filles ainsi diversifié sera en meilleure position pour atteindre l’ensemble de la population. Les participants devraient pouvoir se rassembler dans un cadre sécuritaire et accueillant, propice aux échanges, à l’apprentissage et à l’action. La désignation de leur lieu de réunion devrait répondre aux critères de sécurité et d’accessibilité suivants :

  • Le lieu de réunion est-il facilement accessible par les moyens de transport public ?
    Se trouve-t-il dans un quartier bien éclairé où les piétons se sentent en sécurité ?
  • Est-il est accessible aux personnes qui ont du mal à se déplacer (personnes avec fauteuils roulants ou canne)?
  • Se trouve-t-il dans un endroit où tout le monde est à l’aise (pas dans un lieu de culte d’une confession particulière ou dans un immeuble habité en général par les hommes) ?
  • L’heure de la réunion convient-elles aux femmes qui travaillent et/ou qui font des études ?
  • Est-ce qu’il y a un service de garde d’enfants permettant aux mères d’assister aux réunions ?
  • Y a-t-il des interprètes pour les femmes qui ne parlent pas la langue de la majorité des participantes ? (Cowichan Women Against Violence Society, 2002, page 3/35).

 

Exemple : « Cafecitos » organisé par les Latinas Organizing for Reproductive Equality, Chicago, USA (2007).

L’association Latinas Organizing for Reproductive Equality (LORE), qui a son siège à Chicago, a organisé des « cafecitos » pour les membres de la communauté afin d’encourager les femmes à parler librement de leurs droits sexuels. Lors de ces réunions, les femmes sont invitées à s’asseoir, à boire une tasse de café, à prendre une collation et à partager leurs pensées et idées avec leurs consœurs dans une atmosphère de confiance absolue. Cette stratégie pourrait être reproduite par les partenaires des programmes de villes sûres pour inciter les femmes à parler des problèmes de sécurité auxquels elles ont à faire face dans la ville ou dans la communauté et à proposer des solutions d’aménagements sécuritaires renforcés. 

Source : A. Russo et M. Spatz, 2007. Communities Engaged in Resisting Violence. Women and Girls CAN. Chicago: page 25. Disponible en anglais.

Mobilisez les acteurs de différentes catégories sociales.

La mobilisation communautaire est la mobilisation de groupes de citoyens, d’institutions, de médias et d’organismes d’État – en d’autres mots, toute mobilisation qui dépasse la mobilisation individuelle. Lorsque l’on s’attaque aux questions liées à l’égalité des sexes et à la violence à l’égard des femmes, il est particulièrement important non seulement de donner des moyens d’action aux groupes de femmes et aux autres groupes locaux assimilés, mais aussi d’identifier aux fins de collaboration les associations ou les réseaux de jeunes ou d’hommes existants ou potentiels,  susceptibles de jouer un rôle clé dans la mobilisation efficace de leurs adhérents. Raising Voices, organisation qui s’emploie à combattre la violence domestique, note qu’une action concertée de la communauté est indispensable à l’élimination de toutes les causes de la violence à l’égard des femmes et des filles (Michau, 2007, p.100). De même, la mobilisation communautaire en faveur de villes sûres pour les femmes doit être une démarche holistique où les actions de chacun contribuent à la réalisation d’un objectif commun plus vaste. Source de l’illustration : L. Michau, 2007. « Approaching old problems in new ways: community mobilisation as primary prevention strategy to combat violence against women. » Gender & Development. 15.1, pp. 95-109. Proposez des actions de sensibilisation sur ces sujets et dispensez une formation aux membres de la communauté. Les membres de la communauté mettront sans doute quelque temps avant d’accepter de se pencher sur un sujet aussi complexe que la sécurité des femmes dans les espaces publics. Ils devront  d’abord saisir l’ampleur et les incidences de la violence à l’égard des femmes dans leur communauté, sous ses différentes formes (y compris l’agression sexuelle et le harcèlement sexuel dans la rue, les transports publics, le quartier, etc.). Il peut être utile de leur proposer une formation spécifique sur les sujets se rapportant à la sécurité des femmes, à la communication, au leadership et aux autres compétences nécessaires à la mise en place d’actions ciblées dans la communauté.
Exemple : « Tek It To Dem And Rise Up Wi Community » par le Collectif du Théâtre Sistren, Hannah Town et Rockfort, Jamaïque.
Ce projet, financé par le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, utilise le théâtre comme moyen de mobilisation communautaire pour autonomiser les femmes et les filles et prévenir la violence à leur encontre. Il emploie trois stratégies : la communication comme moyen de changer le comportement (modifier les attitudes des gens par des techniques d’apprentissage participatives); les soins psychosociaux (utilisation de méthodologies comme les séances de conseil thérapeutique et les visites familiales); et les créations collectives (utilisation de différentes formes de communication culturelle pour exprimer des sentiments, pour instruire, pour renforcer les compétences concrètes, etc.). Ce projet vise différentes catégories de la population, notamment les femmes qui ont subi des violences et les hommes à risque de perpétrer de tels actes (Sistren Theatre Collective, 2009).
Des renseignements sur le projet et des vidéos des spectacles du Sistren Theatre Collective sont disponibles en anglais

Ressource:

INSTIGATE! An Online Toolkit for Community Mobilization (Transforming Communities: Creating  Safety and Justice for Women and Girls, Californie, sans date). Cette trousse d’information est divisée en neuf sections, les initiales de l’intitulé de chacune de celles-ci formant l’acronyme anglais INSTIGATE (signifiant inciter ou susciter). Toutes les sections offrent des directives à l’intention des programmes et des organisations qui souhaitent mobiliser leur communauté autour des questions de sécurité et de justice pour les femmes et les filles. Des activités et des formulaires sont proposés pour chaque domaine d’action. Disponible en anglais.