QUITTER LE SITE

Les programmes de justice réparatrice demeurent controversés

La plus grande partie de l’analyse de la justice réparatrice dans les cas de violence à l’égard des femmes a été menée sur la base des programmes exécutés au Canada. Ainsi, les mécanismes de justice réparatrice de ce pays comprennent des conseils de détermination de la peine et des procédures de médiation entre la victime et l’agresseur. Toutefois, la plupart des mécanismes de justice réparatrice utilisés dans ce pays n’ont pas fait l’objet d’évaluations systématiques. Beaucoup de programmes de justice réparatrice pour la violence contre les femmes ont été difficiles à évaluer en raison de leur nombre limité. Veuillez consulter également  l’encadré spécial sur les dangers de la justice réparatrice dans les affaires de violence à l’égard des femmes.

Médiation entre la victime et l’agresseur:

La recherche relative à la médiation , dans les cas où il s’agit de violence conjugale, est globalement négative (Cameron, 2005). Une documentation abondante sur la question indique que les femmes dans ces situations risquent de subir de nouvelles violences, des intimidations et des sévices de la part des hommes avec lesquels elles sont en médiation (voir Kreiger, 2002; ver Steegh, 20003). Pour plus de renseignements, veuillez consulter la section Dangers de la médiation  dans les affaires de violence à l’égard des femmes.