QUITTER LE SITE

Accorder la priorité à la sécurité physique et psychologique des femmes

Beaucoup de victimes ne rapportent pas des actes de violence par crainte de subir de nouvelles violences de la part de leur agresseur, de membres de leur famille, ou de membres de leur communauté, et en raison des préjugés pernicieux rattachés à tort aux victimes de la violence. Le système judiciaire doit s’efforcer de renforcer la sécurité des victimes à toutes les étapes de l’élaboration de protocoles en matière de sécurité et de confidentialité destinés au personnel des secteurs de la justice formelle et informelle, de faciliter l’utilisation des guides d’évaluation des risques (notamment les programmes pour les auteurs de violence), d’aménager des espaces sûrs où les victimes qui peuvent rapporter des cas de mauvais traitements et obtenir des secours, et d’assurer des services d’assistance juridique gratuite afin de faciliter l’accès des femmes à la justice.