QUITTER LE SITE

Démontrer et favoriser le principe du respect des victimes

Il arrive souvent que les acteurs du système judiciaire ignorent et rejettent les victimes de la violence, ou mettent en doute leurs propos. Les programmes axés sur la modification de ce paradigme doivent d’abord s’assurer que les activités qu’ils proposent sont conçues pour respecter les expériences vécues par les victimes de la violence, en incluant leur participation à la conception, à la mise en oeuvre, au suivi et à l’évaluation des programmes. Les victimes doivent être traitées avec courtoisie et respect, et un égard particulier pour les traumatismes subis. L’incitation des mécanismes judiciaires à améliorer la sécurité et l’intimité des victimes, et à renforcer les services de défense et de soutien de leurs droits (comme l’accompagnement au tribunal) peut être une bonne façon de montrer comment respecter et soigner les victimes. De même, l’efficacité des programmes sera renforcée par l’implication de manière respectueuse des victimes dans les activités de planification et d’évaluation. Il faut également encourager le système judiciaire à comprendre la nature sexospécifique des crimes de violence contre les femmes, en proposant à son personnel des cours de formation et d’éducation qui inscrivent ces crimes dans le cadre des rôles attribués aux femmes dans la société et de la discrimination à l’encontre des femmes en général.