QUITTER LE SITE

Comprendre et répondre aux préoccupations relatives à la médiation et à la justice réparatrice

Le Manuel de législation sur la violence à l’égard des femmes recommande que les lois interdisent la médiation dans les affaires de violence contre les femmes. Cette pratique est néanmoins utilisée dans bien des cas de violence à l’égard des femmes dans de nombreux pays du monde. La médiation peut s’avérer très difficile, voire même dangereuse, dans les affaires de violence à l’égard des femmes, car elle part du principe que les parties en présence ont un pouvoir de négociation identique, ce qui n’est souvent pas le cas dans les situations de violence envers les femmes. Les mêmes préoccupations valent pour le recours aux pratiques de justice réparatrice, qui peuvent avoir pour conséquence de minimiser l’incidence de la violence sur la vie des femmes, perpétuer la discrimination, et inciter les femmes à renoncer à exercer leurs droits individuels dans le souci de préserver l’harmonie au sein d’un groupe social.