QUITTER LE SITE

Les femmes risquent d'être incapables d'utiliser le système formel dans l'immédiat

  • Dans la plupart des pays, les femmes ont plus de problèmes d’alphabétisation, sont plus pauvres, travaillent plus de temps et ont davantage de responsabilités au foyer que les hommes. Incapables de comprendre les documents écrits des tribunaux et manquant du temps et des ressources nécessaires pour s’adresser à la justice formelle, la plupart d’entre elles ont besoin d’une aide considérable pour pouvoir s’adresser à la justice formelle.
  • Les chances d’accès physique des femmes aux tribunaux peuvent s’avérer encore plus alléatoires si des restrictions sociales limitent leur capacité de déplacement, si elles ne peuvent pas se dégager de leurs tâches ménagères ou n’ont pas les ressources nécessaires pour voyager.
  • La dynamique liée aux pouvoirs locaux, souvent exercés par les hommes, n’est pas de nature à encourager les velléités des femmes de faire appel à la justice.
  • Le système judiciaire formel est souvent perçu comme rigide et insensible aux besoins des femmes, doté d’un personnel masculin peu disposé ou peu compétent pour traiter la violence sexiste.
  • Les femmes préféreront peut-être s’adresser au système judiciaire informel, qui est souvent aussi discriminatoire, sinon plus, que le système formel.