QUITTER LE SITE

Capacité ou ressources limitées pour changer à court terme

  • L’insuffisance des ressources accordées au fonctionnement de la justice peut freiner considérablement les changements. Le personnel des tribunaux est souvent insuffisant, surmené et dépourvu de moyens. Le nombre des juges, procureurs ou personnel compétents est également insuffisant. Le personnel risque d’être sensible à la corruption.

  • Les ressources manquent souvent au niveau le plus élémentaire - nombre insuffisant d’exemplaires de textes législatifs, d’ordinateurs, de photocopieuses et de télécopieurs, etc.

  • L’infrastructure peut être insuffisante ou en mauvais état. Des besoins structurels de base comme des salles d’attente sécurisées, des salles d’entretien et des locaux de détention ne sont pas assurés.

  • La communication et la coordination entre les ministères et l’appareil judiciaire local sont insuffisantes.

  • L’accumulation fréquente d’affaires en souffrance freine la réforme et retarde l’application de la justice.

  • Insuffisance des ressouces budgétaires nationales pour engager du personnel supplémentaire indispensable à la mise en oeuvre des changements.
  • Manque de cadres professionnels suffisamment compétents pour assurer les changements.
  • Concurrence entre ministères pour les maigres ressources allouées aux programmes.