Secteur de la sécurité
Related Tools

Déterminer les intérêts et l'analyse d'impact

Dernière modification: December 30, 2011

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • Chaque partie prenante peut avoir plusieurs intérêts qu’il est important de déterminer dans l’analyse, afin d’en tenir compte dans la définition de stratégies de programme appropriées. Ces intérêts peuvent être énoncés ouvertement par les parties prenantes et/ou être facilement visibles, mais ils peuvent aussi être sous-jacents et cachés. Par exemple, la police a le devoir officiel d’accorder la même priorité aux cas de violence domestique qu’aux autres crimes; les policiers peuvent savoir qu’il est de leur devoir de répondre aussi promptement que possible aux appels d’aide dans ces cas, mais subir aussi des pressions pour atteindre d’autres cibles concernant la résolution de cas d’autres types de violence (tels que le vol à main armée) et ils peuvent donc ne pas traiter aussi consciencieusement la violence domestique, étant motivés par le désir de satisfaire à des quotas et d’obtenir des résultats qui figurent dans les dossiers d’appréciation de leurs performances professionnelles.

  • On examinera la priorité relative qu’une initiative doit accorder à chaque partie prenante pour répondre à ses intérêts; dans ce cas et conformément aux approches axées sur les survivantes, c’est à l’intérêt des survivantes qu’il faudrait accorder la première priorité. Les questions suivantes peuvent être utiles pour déterminer l’importance des autres parties prenantes pour la réussite d’un projet et leur influence/pouvoir relatifs :

    • Outre les survivantes, quelles sont les parties prenantes aux intérêts desquelles l’initiative peut satisfaire ?

    • Quels sont les rôles ou les interventions nécessaires des parties prenantes clés pour que le projet réussisse ? On déterminera ici les risques et les hypothèses susceptibles d’influer sur la conception et la réussite de l’initiative.

    • Y a-t-il des réactions négatives à attendre, vu les intérêts des parties prenantes ? (Par exemple, devant une initiative renforçant le suivi des plaintes de harcèlement sexuel déposées par les personnels féminins de la police, qui peut être perçue comme une menace pour le statut des personnels masculins.)

    • Si de telles réactions se produisent, quel impact auraient-elles sur l’initiative ?

    • Quels sont les intérêts des parties prenantes qui convergent le mieux avec les objectifs d’une éventuelle initiative identifiés par l’analyse de situation ? (Par exemple, si l’objectif est d’encourager la déclaration de violences domestiques dans la communauté au moyen d’une ligne téléphonique d’urgence, les intérêts convergents sont ceux de la police, de la compagnie téléphonique, des survivantes de la violence domestique, de leur famille et de leurs voisin(e)s.)

  • On peut procéder à une analyse d’impact après la conception d’une initiative, en tant que composante du plan d’évaluation de la situation de référence et de suivi du programme. Cette évaluation détermine les problèmes auxquels le programme s’attaque et son effet potentiel (positif ou négatif) sur les parties prenantes.

Exemple de matrice : Évaluation de l’impact d’un programme pour les parties prenantes clés

Groupe de parties prenantes clés

Problèmes à traiter

Situation au début de la mise en œuvre 

Changements escomptés

Changements effectifs constatés, avec preuves

 

Survivantes de la violence

 

Risque d’expérience continue/future de la violence

 

 

 

Expériences négatives avec la police

 

 

 

Auteurs des actes de violence

Impunité pour les crimes commis

 

 

 

Pression sociale dans le sens d’un contrôle des membres féminins de la famille

 

 

 

Agents de police actifs au niveau communautaire

Riposte médiocre à la violence

 

 

 

Rejet du blâme sur les survivantes dans les incidents de violence

 

 

 

Adapté d’après : Social Development Direct. 2010, Gender and Social Exclusion Component of the DFID Research into Use Impact Evaluation: Research Methodologies [Composante Genre et exclusion sociale de l’évaluation d’impact de l’emploi de la recherche du DFID]. Londres.

Outils clés :

Tools for Development: A Handbook for those engaged in development activity [Des outils pour le développement : manuel à l’intention des praticiens] (Department for International Development, Londres, 2003). Ce manuel a été conçu pour aider les membres du Department for International Development du Royaume-Uni ainsi que d’autres personnes à entreprendre des activités et des interventions de développement. Il ne vise pas spécifiquement la violence à l’égard des femmes ni le secteur de la sécurité, mais il propose un aperçu général utile de l’analyse des parties prenantes, des différents types de parties prenantes, de la justification de l’analyse des parties prenantes, des personnes et entités qui devraient y participer et des différentes techniques utilisables pour une telle analyse. Il donne également une description détaillée des ateliers qui se sont avérés efficaces pour mener une analyse des parties prenantes. Disponible en anglais.

Successful Communication Online Toolkit: Stakeholder Analysis [Trousse à outils en ligne pour les bonnes communications : analyse des parties prenantes] (Overseas Development Institute, 2003). Ce dossier pratique est destiné aux chercheurs et aux praticiens qui souhaitent mettre en place des dispositfs de communication efficaces dans leurs programmes. Les outils sont classés en quatre grands groupes : planification, conditionnement, ciblage et suivi. Bien qu’ils ne visent pas spécifiquement les problèmes de la violence à l’égard des femmes, ces outils peuvent être adaptés aux initiatives du secteur de la sécurité traitant de ces problèmes. Le dossier contient également des liens vers des compléments d’information, des directives et des ressources à chaque étape du processus de communication. Disponible en anglais.

CARE Gender Toolkit: Stakeholder and institution mapping [Trousse à outils Genre de CARE : Cartographie des parties prenantes et des institutions]. Ce dossier, qui n’est qu’une composante d’une trousse plus complète élaborée pour le personnel de CARE et portant sur toute la gamme de la planification, de la mise en œuvre et du suivi et évaluation des programmes, donne des indications détaillées, étape par étape, sur la cartographie des parties prenantes et des institutions, ainsi que des exemples illustratifs et des ressources et outils supplémentaires sur ce sujet. Disponible en anglais.