Conflit/Post-conflit
Vue d'ensemble
Recueil des données
PrésentationPrincipes généraux de programmation et réflexions
Notre partenaires
Related Tools

Le modèle multiniveaux

Dernière modification: July 03, 2013

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • L’une des limitations du modèle multisectoriel tel qu’il existe aujourd’hui est qu’il définit un grand nombre de responsabilités sectorielles en termes de prestations de services. Le modèle multiniveaux, issu de la théorie du développement social, n’est pas aussi couramment appliqué que le modèle multisectoriel dans les situations liées aux conflits.  Il a été adapté dans les situations d’intervention humanitaire pour apporter des clarifications quant aux responsabilités des secteurs dans le système multisectoriel en termes de réforme des politiques, de développement de l’infrastructure et de services directs.   

Pour assurer l’efficacité des programmes à court terme et à long terme, les interventions doivent avoir lieu dans tous les secteurs clés et à trois niveaux, de manière à ce que les protections structurelles, systémiques et individuelles soient institutionnalisées.  Ces niveaux sont les suivants (adapté de Read-Hamilton, S.  “Services, Systems, Structures: A Multi-level Approach for Addressing Gender Based Violence in Conflict-affected Settings.

1. Réforme structurelle.  Ceci comprend les mesures prises au niveau le plus large pour s’assurer que les droits soient reconnus et protégés par le biais des dispositions législatives et politiques internationales, nationales et traditionnelles. Exemples:

  • Réforme des lois portant sur le fond et sur la forme.
  • Appui de l’élaboration de politiques dans les ministères de la santé, du bien-être social, de la justice et de la sécurité.
  • Éducation en matière de droits de la personne et formation sur les VFFF pour les décisionnaires et autres « débiteurs d’obligations », tels que les chefs traditionnels et les anciens communautaires.

2. Réforme des systèmes.  Cette réforme porte sur les systèmes et les stratégies relatifs au suivi des atteintes aux droits et aux ripostes. L’intervention à ce niveau consiste à développer et à renforcer les capacités des systèmes nationaux et traditionnels de législation/justice, des systèmes de santé, des systèmes de bien-être social et des mécanismes communautaires.  Exemples:

  • Développement de l’infrastructure au sein des secteurs clés et dans ces secteurs, notamment pour assurer la sécurité et l’accessibilité des installations, un approvisionnement suffisant en fournitures, et un recueil et des données et un aiguillage/une orientation conformes à l’éthique.
  • Élaboration de programmes de la société civile et à base communautaire pour combler les lacunes de la réponse sectorielle et surveiller la mise en œuvre des programmes gouvernementaux
  • Éducation et formation pour tous les acteurs fournissant des services de santé, de sécurité, juridiques/judiciaires et de bien-être social aux femmes et aux filles.
  • Assistance technique aux entités gouvernementales pour la conception et la supervision des capacités systémiques dans les secteurs appropriés et direction des efforts de coordination et/ou participation à ces efforts.

3. Réponse opérationnelle. Ceci comprend la réponse au niveau individuel jusqu’à la fourniture de services directs pour répondre aux besoins de femmes et des filles qui ont subi des violences.  Exemples:

  • Campagnes d’éducation et d’information à base communautaire sur les VFFF ainsi que sur la disponibilité des services.
  • Gestion des cas, aiguillage/orientation et plaidoyer.
  • Conseils et appuis psychosociaux.
  • Examen médico-légal, traitement et suivi médicaux.
  • Déclarations à la police pour les rapports et les enquêtes.
  • Appuis devant les tribunaux tout au long du processus judiciaire.
  • De nombreux responsables de programmes ciblant les VFFF liées aux conflits tendent à concentrer leurs efforts au niveau de la réponse opérationnelle car l’accessibilité des services constitue une priorité essentielle dans les situations d’urgence. Même dans ces situations, les concepteurs de programmes et les décisionnaires politiques peuvent, en planifiant dès que possible des activités portant sur la réforme structurelle et systémique, commencer à instaurer des mesures durables en vue d’une intervention globale.

 

Ressources supplémentaires

Pour un aperçu général des approches multiniveaux et multisectorielles, voir USAID, UNICEF, UNFPA et UNIFEM 2006.Regional Strategic Framework for the Prevention of and Response to Gender-based Violence in East, Southern, and Central Africa.” [Cadre régional stratégique pour la prévention et l’intervention en matière de violence sexiste en Afrique orientale, australe et centrale].