Conflit/Post-conflit
Vue d'ensemble
Recueil des données
PrésentationPrincipes généraux de programmation et réflexions
Notre partenaires
Related Tools

Le cadre écologique

Dernière modification: July 03, 2013

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • Le modèle écologique a été introduit en tant que cadre pour comprendre certains des facteurs clés qui contribuent à exposer les femmes et les filles aux risques de violences commises par leur partenaire intime, mais il a été adapté ensuite pour examiner les autres types de violence auxquels les femmes sont exposées. Le modèle distingue quatre niveaux de risque, à savoir ceux de l’individu, de la relation, de la communauté et de la société.

  • Le modèle écologique souligne le fait qu’il est essentiel, pour élaborer des stratégies visant à réduire ou à éliminer les risques par des programmes de prévention à large base, de bien comprendre les interactions complexes des facteurs biologiques, psychologiques, sociaux, culturels et politiques qui accroissent la probabilité que les femmes et les filles subissent des violences et que les hommes en commettent.

Tableau 1 : Facteurs de risques de violence d’après le modèle écologique

 

Société

Facteurs généraux réduisant l’inhibition de la violence

Communauté

Quartiers, établissements scolaires et lieux de travail

Relation

Avec la famille, les partenaires intimes, les amis

Individu

Facteurs personnels influant sur le comportement individuel

  • Pauvreté
  • Inégalités économiques, sociales et des sexes
  • Sécurité sociale médiocre
  • Masculinité liée à l’agression et à la dominance
  • Faiblesse du système juridique et de l’appareil judiciaire
  • Impunité des auteurs des actes
  • Absence de droits pour les victimes
  • Normes sociales et culturelles favorables à la violence
  • Armes à feu légères
  • Situations de conflit et de post-conflit
  • Camps de réfugiés
  • Chômage élevé
  • Forte densité de population
  • Isolement social des femmes et de la famille
  • Manque d’information
  • Soins insuffisants pour les victimes
  • Écoles et lieux de travail ne traitant pas de la VSS
  • Faiblesse des sanctions communautaires contre la VSS
  • Insécurité des espaces publics
  • Remise en question des rôles de genre traditionnels
  • Rejet du blâme sur la victime
  • Atteintes à la confidentialité des déclarations de la victime
  • Famille dysfonctionnelle
  • Violences intergénérationnelle
  • Pratiques parentales médiocres
  • Conflit parental avec violences
  • Association à des amis à comportement violent ou délinquant
  • Bas statut socioéconomique
  • Stress socioéconomique
  • Frictions provoquées par l’autonomisation des femmes
  • Honneur de la famille passant avant la santé et la sûreté des femmes

 

  • Genre, âge et éducation
  • Antécédents familiaux de violence
  • A été témoin de VSS
  • Victime de mauvais traitement ou de négligence dans l’enfance
  • Manque de moyens d’existence et de revenus
  • Chômage
  • Maladie mentale et problèmes comportementaux
  • Alcoolisme et toxicomanie
  • Prostitution
  • Réfugié, personne déplacée
  • Handicaps
  • Possession d’armes à feu

 

Sources : Buvinic, Morrison and Shifter 1999; Heise and Garcia Moreno 2002; Jewkes, Sen and Garcia Moreno 2002; Krug et al  2002; http://www.dcp2.org/pubs/DCP/40/Table/40.3

  • Par ailleurs, il est important de réduire les facteurs de risque, par le biais, par exemple, d’interventions ciblant la maltraitance des enfants (niveau individuel), l’exposition aux conflits parentaux dans l’enfance (niveau des relations),  la faiblesse des sanctions communautaire contre la violence sexiste (niveau communautaire) et la pauvreté (niveau social); il est de même important de comprendre et d’appuyer les facteurs de protection.  L’OMS a identifié dans son étude multipays sur la santé et la violence domestique un certain nombre de ces facteurs de protection dont on pourra tenir compte dans les efforts de prévention:
  • Achèvement des études secondaires pour les filles (et les garçons);
  • Âge du mariage repoussé jusqu’à 18 ans;
  • Autonomie économique des femmes et accès à la formation professionnelle, au crédit et à l’emploi;
  • Normes sociales en faveur de l’égalité des sexes.

Pour de plus amples informations sur le modèle écologique et les facteurs de risque et de protection, voir Agir dans le cadre du modèle écologique, dans le module Éléments essentiels de la programmation.