Conflit/Post-conflit
Vue d'ensemble
Recueil des données
PrésentationPrincipes généraux de programmation et réflexions
Notre partenaires
Related Tools

Planification des interventions d’urgence

Dernière modification: July 03, 2013

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • La planification des interventions d’urgence peut être d’une importance vitale pour éviter diverses formes de violence.  Les systèmes d’alerte rapide qui tentent d’analyser et de parer à l’escalade des risques pour fournir une réponse plus efficace peuvent être utiles à cet égard. (Voir Shmeidl, S. and Piza-Lopez, E.  2002. Gender and Conflict Early Warning [Le genre et l’alerte rapide en cas de conflit], International Alert and the Swiss Peace Foundation.).
  • On trouvera ci-dessous une brève description de l’alerte rapide:

« On a recours à des mécanismes d’alerte rapide pour prévoir toute une gamme de phénomènes: catastrophes naturelles, krachs boursiers, famines, flux de réfugiés, génocides et conflits violents. Depuis les années 1980, plusieurs initiatives d’alerte rapide en rapport avec les conflits ont été formulées dans le monde académique et la communauté des ONG, ainsi que dans tout le système des Nations Unies. Les mécanismes comportent généralement le recueil et l’analyse d’informations de sources ouvertes pour améliorer la prévention ou l’intervention rapide, principalement avant la survenue de la violence, mais aussi au cours des phases de conflit et de post-conflit pour circonscrire les affrontements, en atténuer les effets et en prévenir la récidive. La plupart des systèmes d’alerte rapide consistent en un recueil de données par des réseaux d’observateurs locaux sur des indicateurs pertinents, en l’analyse et la diffusion de ces informations et en leur mise en rapport avec des mécanismes de réponse possible.  Une critique fréquente de ces syst1èmes est que les avertissements restent souvent ignorés, ce qui fait que ces dernières années, certains systèmes d’alerte rapide ont mis l’accent sur l’habilitation des communautés locales en vue de mieux se préparer et de mieux faire face aux menaces, au lieu d’attendre que les informations recueillies déclenchent une intervention extérieure. » (UN Action, June 2011)

  • Des efforts sont en cours pour élaborer des systèmes d’alerte rapide en rapport avec la violence sexuelle dans les conflits. Malgré l’importance de telles initiatives, et la possibilité d’en faire usage pour éclairer la conception  de systèmes d’alerte rapide pour les diverses formes de VFFF dans les situations de conflit et les catastrophes, les stratégies d’alerte rapide restent impuissantes si elles ne sont pas accompagnées d’une planification judicieuse en prévision des interventions d’urgence axée sur l’atténuation des risques. (Voir ISDR, UNDP, and IUCN. 2009). 
  • Les activités de planification des interventions d’urgence se situent généralement dans les situations où les crises sont cycliques, notamment celles où elles sont liées aux catastrophes naturelles.  Si la problématique générale du genre a été intégrée dans certains efforts de planification des interventions d’urgence, peu de choses ont été faites en rapport avec les VFFF.  Il s’agit ici d’un domaine de prévention d’une importance primordiale et qui devrait être pris en considération dans tout cadre de prévention. 
  • On trouvera ci-dessous un exemple de projet de directives relatives à la prévention dans le cadre de la planification des interventions d’urgence (actuellement en cours de formulation par l’UNICEF et ses partenaires):

La prévention

élimine ou atténue l’impact des catastrophes, réduit les vulnérabilités et accroît la résilience des communautés

 

Analyse des risques

  • Identifier les groupes de la communauté pouvant être vulnérables à la violence sexiste, notamment les survivantes qui bénéficient encore d’appuis (en s’assurant toujours que toute identification des survivantes ne mène pas à une discrimination ou à une stigmatisation).
  • Assurer une ventilation des données par sexe et par âge et procéder à une analyse des données par genre pour les interpréter.
  • Renforcer la capacité des partenaires de la lutte contre la violence sexiste à mener des activités de prévention des catastrophes au niveau communautaire.
  • Renforcer la capacité des partenaires de la DRR concernés à mener des activités de sensibilisation, de prévention et d’orientation en rapport avec la violence sexiste au niveau communautaire.

Alerte rapide (AR)

  • Intégrer des messages de prévention et de réponse à la violence sexiste dans les systèmes d’AR, y inclus sur les risques potentiels et les services disponibles.
  • Employer la radio, les SMS et les médias sociaux pour accroître l’accès aux informations salvatrices sur la violence sexiste.

Sensibilisation

du public

  • Mener des activités de sensibilisation auprès des communautés, en particulier des groupes à risque élevé, sur les risques possibles en cas de catastrophe.

Cadre de politique

  • Plaider en faveur de l’intégration de la prévention et de la réponse à la violence sexiste dans les politiques actuelles et futures de DRR.
  • Plaider en faveur de l’intégration du DRR dans les politiques et programmes actuels et futurs relatifs à la violence sexiste.
  • Œuvrer avec les entités nationales de gestion des catastrophes et celles de lutte contre la violence sexiste pour appuyer les politiques ci-dessus.
  • Dispenser des formations à la lutte contre la violence sexiste aux entités nationales de gestion des catastrophes, au niveau national et sous-national.

Fournitures de prévention

  • Lorsqu’il y a lieu, constituer des stocks de trousses ou de fournitures de prévention, telles que radios, sifflets, lampes de poche, unités de stockage verrouillables, pochettes à argent liquide, etc., et donner des conseils aux agents chargés de leur distribution.

Outils supplémentaires 

 Early Warning Signs of Conflict-Related Sexual Violence [Signes précoces d’alerte aux violences sexuelles liées aux conflits], Draft Background Note, June 2011.  Une matrice d’indicateurs précoces de violences sexuelles dans les situations de conflit a été établie sous forme définitive en septembre 2012 par la Campagne des Nations Unies contre la violence sexuelle en temps de conflit; elle est disponible sur le site Web de la campagne.  Disponible en anglais.