QUITTER LE SITE

Aperçu

Beaucoup des programmes du secteur informel s’intéressent à l’accès à la justice des groupes minoritaires et des peuples autochtones, catégories qui ont pu être traditionnellement exclues des mécanismes judiciaires formels. Les femmes appartenant aux minorités et les femmes autochtones se heurtent à des obstacles supplémentaires pour accéder à la justice. Les programmes destinés à ces communautés doivent prendre en considération les instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme concernant les minorités et les peuples autochtones, et les normes internationales relatives aux droits des femmes. Le respect des droits humains des femmes, essentiel à leur sécurité et leur bien-être, doit primer sur le droit de préserver certaines pratiques en matière  de justice coutumière ou d’héritage si de telles pratiques discriminent les femmes.

Sujet suivant   Qui sont les minorités?