Abri
Related Tools

Aperçu

Dernière modification: September 14, 2012

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options

Les services de plaidoyer fournis par les foyers d’hébergement donnent la possibilité aux femmes de quitter leurs agresseurs et d’éviter des violences futures. Ces activités peuvent être entreprises auprès de victimes individuelles et par le biais des systèmes plus vastes d’intervention coordonnée pour s’assurer que la personne en question reçoit tous les soutiens nécessaires des secteurs et départements concernés (par ex. santé, justice, sécurité, assistance sociale). En aidant les femmes à naviguer et à obtenir les différents services juridiques, économiques, de santé et de logement qui sont essentiels pour mener une vie indépendante et se protéger contre de nouvelles violences, et en établissant des liens avec des prestataires de services pour répondre aux besoins des femmes et de leurs enfants, les actions de plaidoyer en faveur des foyers d’hébegement peuvent aider les femmes à progresser dans la réalisation de leurs objectifs.

Le recours au plaidoyer systémique et individuel, mené conjointement avec des interventions communautaires coordonnées contre la violence à l’égard des femmes est très largement accepté comme étant une pratique prometteuse. Le modèle rassemble individus et organismes de différents secteurs (par ex. services de santé, de police, de justice, d’hébergement et de protection, écoles et autres établissements éducatifs, et groupes confessionnels et culturels, entre autres) pour planifier et élaborer des approches locales qui encouragent des interventions rapides et sensibles en faveur des victimes de la violence. Afin de répondre à toute la gamme des besoins généralement affichés par des victimes de la violence, l’engagement, le partage de l’information et la collaboration entre un certain nombre de professionnels et d’organismes sont souvent nécessaires (Secrétariat OSCE, 2009; Seftaoui J. (Éd.), 2009).

Les modèles d’interventions coordonnées sont semblables pour beaucoup de formes de violence, et font intervenir de nombreux acteurs (généralement à l’échelle locale et, parfois, à l’échelle nationale) dans l’élaboration de processus et de protocoles visant à promouvoir la sécurité des femmes et des filles dans la communauté et à soutenir l’accès aux services nécessaires de celles qui fuient la violence.

Les abris pour les femmes peuvent contribuer à ce modèle en s’assurant que le système utilise une analyse sexospécifique dans l’examen des affaires, dissipant des mythes et apprenant aux autres partenaires à favoriser l’approche axée sur les victimes, et contribuant à susciter un engagement partagé visant à privilégier la sécurité des femmes et la responsabilisation des agresseurs. Par exemple, les agents chargés de l’hébergement sont souvent le premier point de contact en matière de services pour une femme qui fuit une situation violente. Dans ces conditions, ils sont pleinement conscients des risques accrus de violence continue ou aggravée auxquelles s’exposent les victimes tout au début de la rupture d’une relation. Les défenseurs des foyers d’hébergement peuvent contribuer à la compréhension des problèmes qui se posent en cette période de danger de la part de la police et du personnel de l’appareil de justice pénale qui ont souvent un rôle à jouer dans l’application de mesures de sécurité comme les ordonnances d’interdiction de contact ou de protection.

Grâce à leur participation dans les interventions communautaires coordonnées et les mécanismes d’orientation, les foyers d’hébergement peuvent faire valoir au sein de nombreux systèmes la nécessité des changements dans l’accès et la qualité des services (par ex. interventions et procédures des services de santé, judiciaires et sociaux) fournis aux victimes dans le cadre du processus permettant aux femmes de bénéficier de leurs droits et ressources. Ce plaidoyer peut contribuer à fournir des indications aux prestataires de services institutionnels qui ont des rapport fréquents avec des victimes, sur les indicateurs de violence et la manière de détecter les actes violents envers les femmes, les encourageant à acquérir les compétences nécessaires pour évaluer la situation et à offrir des services et orientations appropriées. Les défenseurs des foyers d’hébergement peuvent également soutenir la planification et l’élaboration de protocoles interinstitutions garantissant l’accès des femmes aux mécanismes de soutien et aux protocoles qui favorisent leur sécurité dans les cas où l’appareil judiciaire pénal est concerné (Thelen, 2000).

Pour davantage d’information sur les interventions coordonnées veuillez consulter le chapitre Main Strategies to End Violence Against Women (Principales stratégies pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes), notamment un résumé des stratégies et des éléments principaux de ces modèles, des leçons apprises et des ressources avec un lien vers le module complet de programmation.

Le plaidoyer systémique et le plaidoyer individuel s’inscrivent tous deux dans l’élaboration et la mise en oeuvre continue des interventions communautaires coordonnées. Les fournisseurs d’hébergement jouent un rôle important dans la coordination des interventions communautaires en fournissant une information qui facilite la compréhension des besoins des femmes battues de la part des représentants de différents organismes, en défendant et en appuyant les interventions en ce sens, et en mettant l’accent sur la sécurité de la femme et la responsabilisation de l’agresseur.

Les services d’hébergement peuvent travailler avec d’autres systèmes et organismes pour que soient mis en place des stratégies et des protocoles permettant aux femmes de bénéficier du soutien et de l’aide d’un représentant juridique dès qu’elles sont reconnues comme étant des victimes de la violence. Cela consiste généralement en l’élaboration de protocoles interinstitutions (par ex. établis entre des instances chargées de l’application de la loi et des ONG), qui préconisent l’identification de la victime et son orientation  immédiate vers un défenseur de ses droits.