Conflit/Post-conflit
Vue d'ensemble
Recueil des données
PrésentationPrincipes généraux de programmation et réflexions
Notre partenaires
Related Tools

La protection des civils

Dernière modification: July 03, 2013

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • Un autre domaine thématique inscrit à l’ordre du jour du Conseil de sécurité qui a trait directement à la protection des femmes et des filles dans les situations de conflit et de post-conflit est la protection des civils. Après avoir été témoin des violences subies par les populations civiles en Bosnie, au Rwanda, en Sierra Leone et au Libéria, la communauté internationale a résolu d’inclure la protection de ces populations prises dans les conflits armés un des points prioritaires du mandat du Conseil de sécurité en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationales.
  • Le concept de protection des civils est fondé sur le droit international humanitaire, le droit international des droits de l’homme et le droit des réfugiés. Cette question occupe à présent une place centrale dans les mandats des missions de maintien de la paix : neuf de celles-ci, soit plus de 90 % des personnels de maintien de la paix déployés sur le terrain, ont pour mandat de protéger les civils, sont autorisées à faire usage de la force ou à imposer des sanctions, et sont en relations avec les tribunaux internationaux.
  • La première résolution thématique a été la résolution 1265 du Conseil de sécurité datant de 1999 (S/RES/1265). Parmi les autres résolutions clés du Conseil figurent la résolution 1674 de 2006 (S/RES/1674) et la résolution 1894 de 2011 (S/RES/1894). Un aide-mémoire (disponible en anglais et en français) proposé par le Secrétaire général en 2002 et révisé en 2010 facilite l’examen des questions relatives à la protection des civils dans la situation de pays particuliers. Le Royaume-Uni a depuis 2009 la présidence d’un groupe informel d’experts du Conseil sur la protection des civils, qui se réunit régulière en rapport avec le renouvellement des mandats appropriés des Nations Unies et qui est informé par l’OCHA et le DOMP sur les principaux points de la question.