Conflit/Post-conflit
Vue d'ensemble
Recueil des données
PrésentationPrincipes généraux de programmation et réflexions
Notre partenaires
Related Tools

Adolescentes et petites filles

Dernière modification: July 03, 2013

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options
  • Les problèmes particuliers de protection des adolescentes et des petites filles sont souvent négligés par les programmes qui regroupent les femmes et les filles.  Il est essentiel de considérer les adolescentes et les petites filles comme des groupes de population distincts pour comprendre les difficultés spécifiques qui sont les leurs et pour répondre à leurs besoins en temps de conflit (Siddiqi, 2012).
  • On ne dispose pas encore de bases factuelles concernant les pratiques optimales à appliquer pour répondre aux besoins des filles dans les situations de conflit et de post-conflit. On peut toutefois tenir compte des recommandations ci-dessous pour concevoir des programmes de lutte contre les VFFF et de prévention à l’intention des adolescentes et des petites filles:
    • Accroître le financement des programmes ciblant spécifiquement les adolescentes et les petites filles;
    • Associer les filles, dans un rôle directeur, à l’évaluation préliminaire, la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation de tous les programmes visant à réponde à leurs besoins.  Les programmes les mieux intentionnés impliquent rarement les filles dans ces processus et se retrouvent à travailler en leurs nom et place, mais pas avec elles (Bruce, 2011). Les filles possèdent une somme de connaissances, d’expérience et d’expertise qui sont d’une utilité précieuse pour concevoir des programmes efficaces de prévention et de traitement des violences.
    • Créer et entretenir des espaces sûrs pour les filles, où elles peuvent se réunir et former une communauté, ainsi que partager leurs connaissances pratiques et leurs expériences (Bruce, 2011).
    • Assurer une protection appropriée pour les locaux d’hébergement accueillant des ménages dirigés par une fille (voir Gestion des camps).
    • Appuyer l’éducation des filles et éliminer les obstacles qui s’opposent à leur scolarisation.
    • Appuyer les moyens d’existence et l’accès aux avoirs économiques pour les filles, tels que les possibilités d’entreprenariat, la formation professionnelle et l’éducation en matière financière (Paik, 2012).
    Exemple de cas: Dans ses activités dans les situations d’urgence et de post-conflit, le Comité international de secours a procédé à de vastes changements de politique intérieure et de programmation, après avoir appris que 45% des avec les survivantes de violences sexistes demandant l’aide de ses programmes de par le monde avaient moins de 18 ans. Après avoir assumé dans un premier temps que ses programmes à l’intention des femmes répondaient aux besoins des adolescentes, l’organisation a reconnu après une analyse des données que ses programmes excluaient celles-ci ou accroissaient leur vulnérabilité. Elle a procédé à des conversations internes (au sein des unités de protection et d’autonomisation des femmes, de protection de l’enfance et de la santé) et externes (avec le Population Council, la Women’s Refugee Commission, et d’autres organisations), qui l’ont amenée à identifier les mesures suivantes nécessaires pour améliorer ses programmes destinés aux adolescentes et pour veiller à ce que ces programmes ne leur nuise pas:

    - Améliorer le ciblage et la segmentation des populations au sein des programmes

    - Comprendre les besoins en fonction de l’âge

    - Créer des espaces sûrs et recruter des filles en tant que mentors

    - Constituer des réseaux sociaux positifs avec les mentors

    - Œuvrer avec les familles pour établir des systèmes de soutien pour les adolescentes

    Faisant fond sur ce changement d’approche et sur sa vaste expérience dans ces domaines, le Comité international de secours a ensuite formulé des modèles de programmes intégrés pour maximiser sa réponse collective en faveur des adolescentes. 

    (Extrait de Siddiqi, A. 2012. Missing the Emergency: Shifting the Paradigm for Relief to Adolescent Girls.” [Intervention d’urgence manquée: changement de paradigme pour les secours en faveur des adolescentes] The Coalition for Adolescent Girls. p. 11.)

 

Ressources supplémentaires

Les Normes minimales pour la protection de l’enfance dans l’action humanitaire ont été lancées à Genève en octobre 2012 par le Groupe de travail sur la protection de l’enfance (CPWG);  Voir aussi la brève animation produite par le CPWG pour le lancement des normes minimales.

Pour plus d’informations sur la lutte contre les violences à l’égard des jeunes femmes et des filles et sur la prévention de ces violences, voir:

 

Organisations travaillant avec les adolescentes et les petites filles

 

Women’s Refugee Commission  

 

La Women’s Refugee Commission fournit des  ressources, des rapports et des programmes pour les adolescentes déplacées.   

The Girl Effect

 

 

Le mouvement The Girl Effect offre un site Web contenant des ressources, des documents de recherche, des campagnes, des vidéos et des boîtes à outils visant à l’autonomisation des adolescentes du monde entier.

 

Adolescent Girls Legal Defense Fund (AGLDF)

 

 

Le fonds Adolescent Girls Legal Defense Fund (AGLDF) de l’association Equality Now a formulé des directives pour mieux lutter contre les violations des droits des filles et pour mieux équiper les systèmes juridiques pour qu’ils répondent aux besoins des adolescentes. En 2012, le fonds avait accordé son appui, entre autres, à des cas de viol, d’enlèvement et de mariage forcé en Éthiopie, de viols d’écolières en Zambie, de viols collectifs au Kenya et de viols collectifs par les forces de police au Pakistan.

 

The Coalition for Adolescent Girls

 

 

 

La Coalition for Adolescent Girls offre une plateforme permettant de partager des informations, des outils et des ressources entre une trentaine d’organisations internationales qui conçoivent, mettent en œuvre et évaluent des programmes qui bénéficient aux filles dans tout le monde en développement.

 

Together for Girls

 

 

Together for Girls est un partenariat mondial public-privé consacré à l’élimination de la violence sexuelle à l’égard des filles. Ses activités se concentrent dans trois domaines : réalisation et appui d’enquêtes sur l’ampleur et l’impact de la violence contre les enfants en accordant une attention particulière à la violence sexuelle à l’égard des filles; appui d’actions de programme coordonnées compte tenu des données; direction d’efforts mondiaux de plaidoyer et de sensibilisation du public pour attirer l’attention sur le problème et promouvoir l’apport de solutions à bases factuelles.